Recyclage des antigels: un aperçu pour les étudiants en mécanique auto

De couleur verte ou rouge, les antigels sont largement utilisés dans l’industrie automobile afin de refroidir le moteur des véhicules et de les protéger contre le gel en hiver. Durant la période estivale, ils aident à prévenir le débordement du système de refroidissement causé par le bouillonnement. Comme les huiles, les antigels sont des produits toxiques pour l’environnement, mais ils sont heureusement recyclables. 

Découvre quelles sont les mesures mises en place par la Société de gestion des huiles usagées (SOGHU) pour valoriser les antigels. 

Développer davantage l’économie circulaire en mécanique automobile

Les ateliers de mécanique automobile sont de plus en plus nombreux à adopter de bonnes pratiques en matière de recyclage de matériaux et d’huile, mais il reste cependant encore du chemin à faire. En effet, selon la SOGHU, il y aurait environ 1,6 million de litres d’antigels qui ne seraient pas valorisés chaque année, car ils sont mélangés à de l’huile de moteur. 

Ne pas faire le tri entre les différentes huiles ne permet pas de développer l’économie circulaire et cela a un impact direct sur les systèmes de régénération et de raffinage des huiles usagées. Afin de pouvoir recycler convenablement les antigels, les mécaniciens-réparateurs d’automobiles devront prendre le temps de séparer dans des barils distincts, les antigels à base de glycol et les huiles à moteur.  

Le glycol comme le glycol recyclé peut être purifié et remis sur le marché sans problème. 

Favoriser la récupération chez toutes les entreprises du marché secondaire

Au cours de leur carrière, nos étudiants en formation de mécanique automobile pourraient être amenés à effectuer le remplacement d’antigel. Ce dernier se fait seulement lorsque les véhicules affichent environ 150 000 kilomètres au compteur. Bien souvent, il arrive que l’antigel soit à changer quand un véhicule est en fin de vie ou après une collision. 

C’est pourquoi la SOGHU a mis en place un système permettant aux carrossiers et recycleurs de récupérer le liquide antigel dans les véhicules. Il consiste à offrir un service de récupération à toutes les entreprises qui prennent la décision de se munir d’un baril uniquement dédié aux antigels. 

Les recycleurs se sont considérablement améliorés au cours des dernières années,  mais à ce jour, seulement 30% des antigels des véhicules qui sont démantelés pour la revente sont récupérés.  On trouve en moyenne environ 8 litres d’antigel dans un véhicule.  Pour récupérer un maximum de ce liquide toxique, il est nécessaire de réaliser une vidange de tout le système. Bien qu’il s’agisse d’une opération supplémentaire à réaliser, les ateliers et les recycleurs sont plus sensibles aux bonnes pratiques environnementales et seront amenés à collaborer encore plus étroitement avec la SOGHU pour récupérer les antigels de la bonne manière. 

La mécanique te passionne? Pour en savoir plus sur L’École de L’Automobile et sur notre cours de mécanique automobile, clique sur l’onglet « Programmes » de notre site Web ou envoie-nous une demande d’information pour obtenir ta trousse de renseignements gratuite.

Categories: Nouvelles de l'industrie automobile
Tags: , ,

Please wait! Form is submitting...