Pièces en caoutchouc ce que les commis aux pièces doivent savoir

commis aux pièces

Ces dernières années, les courroies et les boyaux de service de refroidissement ont considérablement évolué et sont plus résistants que jamais depuis que ces deux pièces automobiles sont composées de caoutchouc. Les fabricants ont également mis au point une série d’outils pour aider les techniciens en mécanique automobile à évaluer l’état des pièces automobiles.

Découvre tout ce qu’il faut savoir sur l’émergence et l’entretien des courroies et des boyaux fabriqués à partir de caoutchouc.

La fin des courroies brisées

Les courroies qui avaient tendance à craquer à long terme sont aujourd’hui plus résistantes et s’usent de manière semblable aux pneus. De plus, il existe désormais plusieurs outils conçus par les fournisseurs (aWEARness, DACO, etc.) qui permettent de vérifier l’usure des courroies sous plusieurs angles (nervure, profondeur, fissures, etc.). Ils sont d’une aide précieuse en complément de l’inspection visuelle.

Les courroies vendues par les commis aux pièces sont plus sollicitées qu’avant. Aussi, avec des points de contact pouvant aller jusqu’à 10 et des rouages plus complexes, les courroies en serpentine peuvent s’user de différentes manières. Néanmoins, certaines courroies de meilleure qualité offrent une plus longue durabilité pouvant aller jusqu’à 160 000 kilomètres.

Une nouvelle approche

Les courroies usées avec le temps réduisent peu à peu l’efficacité de certains accessoires et s’usent de manière différente qu’avant. Pour montrer aux clients qu’il est temps de changer leur courroie, les techniciens utilisent de nouveaux outils de mesure qui montrent de manière claire où se trouvent les signes d’usure. Au lieu d’attendre l’apparition de fissures ou de faire face à un bris, l’entretien préventif est à privilégier et l’inspection visuelle doit se réaliser tous les 6 mois afin d’éviter les problèmes.

Nos étudiants qui suivent une formation de commis aux pièces constateront, une fois sur le marché du travail, que les modèles de courroies et de boyaux ne cessent de se multiplier. Avant, quelques courroies suffisaient pour répondre à la plupart des besoins. Près de 400 références sont maintenant nécessaires pour pouvoir couvrir la quasi-totalité du marché. Quant aux boyaux de service et de refroidissement, près de 700 références sont nécessaires pour pouvoir couvrir les besoins du marché actuel.

Malgré l’augmentation du nombre de modèles disponibles, les courroies et boyaux en caoutchouc sont sans contredit, bien plus résistants et durables.

Le métier de commis aux pièces t’intéresse? Pour tout savoir sur notre cours de commis aux pièces, visite dès maintenant les pages de notre site Web ou remplis notre court formulaire de demande d’information en bas de la page.

Categories: Commis aux piéces
Tags: , ,

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière