Guide pour assurer l’entretien du système d’injection directe

cours de mécanique et maintenance automobile

Avec des normes de plus en plus restrictives en matière d’émissions polluantes, les constructeurs automobiles redoublent d’efforts pour réduire l’empreinte environnementale. Pour cela, ils n’hésitent pas à modifier certaines composantes du moteur, comme c’est le cas avec le système d’injection direct. Leurs nouvelles configurations font que la valve d’admission et la chambre de combustion ont tendance à s’encrasser de façon rapide et excessive.

Voici quels sont les éléments à traiter en premier pour assurer le bon fonctionnement de ces systèmes.

Le nettoyage des injecteurs, une étape importante

Le carbone (ou calamine), qui s’accumule sur les injecteurs peut avoir de lourdes conséquences sur le fonctionnement du moteur. En plus d’absorber une partie du carburant, il peut également rendre les démarrages plus compliqués et augmenter la consommation. Le carbone accumulé isole la soupape et empêche l’essence de circuler.

Pour permettre une meilleure atomisation et ainsi, une meilleure combustion du mélange, tout en évitant l’accumulation de carbone, les injecteurs doivent donc être nettoyés à temps.

Si vous aspirez à vous lancer dans une carrière dans l’industrie automobile pour devenir mécanicien, il vous faudra porter une attention particulière aux injecteurs. La décarbonatation est un processus minutieux qui s’effectue en plusieurs étapes, car l’injection directe envoie l’essence directement à la chambre de combustion sans passer par la soupape d’admission. Ces étapes incluent notamment le nettoyage du papillon d’admission, du collecteur d’admission d’air et le remplacement de l’huile à moteur.

Quand effectuer la décarbonatation?

En suivant un cours de mécanique et de maintenance automobile, vous serez amené à vous familiariser avec tous les aspects qui touchent au rendement du moteur. Pour le nettoyage des soupapes d’admission et de la chambre à combustion, il est essentiel de savoir qu’il doit se faire plus souvent sur les véhicules qui sont équipés de moteurs à injection directe.

La fréquence de nettoyage varie entre 25 000 et 50 000 km. Il faut également prendre en compte le nombre d’heures passées sur la route, ainsi que le type de conduite (en ville ou sur voie rapide).
À noter que si l’opération de décarbonatation n’est pas effectuée régulièrement et à temps, les morceaux de carbone peuvent rapidement s’accumuler et se détacher, ce qui pourrait endommager les composantes au moment d’effectuer l’opération.

Le processus de décarbonatation est une opération délicate qui nécessite d’y aller avec précision et minutie. Les risques de bris peuvent engendrer des réparations supplémentaires très onéreuses.

L’industrie automobile vous passionne et vous êtes à la recherche d’une école de mécanique automobile au Canada? Cliquez sur l’onglet « Programmes » de notre site internet pour tout savoir sur nos formations et sur les possibilités de carrières au Québec.

Categories: Mécanique automobile
Étiquettes : , ,

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière