Véhicule de location: pleins feux sur les dommages les plus courants

dommages sur les véhicules de location

Les automobilistes privilégient de plus en plus les services de location lorsqu’ils acquièrent un nouveau véhicule. Cette solution est particulièrement avantageuse, puisqu’elle permet de changer de modèle plus souvent lorsque les contrats prennent fin. Pour vérifier l’état des automobiles dont le bail est terminé, les locateurs font appel à l’expertise de conseillers en carrosserie.

Découvrez quels sont les dommages les plus courants que les conseillers en carrosserie retrouvent sur les véhicules de location et quelles sont les obligations des automobilistes lors que leur contrat arrive à terme.

Les dommages les plus courants

Les véhicules de locations qui retournent chez les locateurs sont inspectés de fond en comble par les conseillers en carrosserie. Ces derniers ont pour mission d’effectuer des rapports détaillés et de préparer, au besoin, des factures précises des dommages à la charge des locataires.

Parmi les dommages courants que l’on retrouve sur les véhicules endommagés, on retrouve :

  • Les pneus trop usés;
  • Les dommages dans l’habitacle (brulure, siège déchiré, etc.);
  • L’éclat de verre dans le pare-brise;
  • Les problèmes mécaniques;
  • La carrosserie et les roues endommagées.

Si le métier de conseiller en carrosserie vous intéresse et que vous envisagez de suivre une formation en estimation de dommages automobiles, vous serez formé à effectuer des inspections détaillées, ainsi que des rapports complets. En prenant en considération ce qui est stipulé dans la Loi sur la protection du consommateur, vous pourrez, en cas d’usure anormale, facturer les dommages aux clients.

Les obligations du locataire

Les locataires sont protégés par la Loi sur la protection du consommateur. Ainsi, on ne peut pas les tenir responsables des dommages causés par une usure normale. En revanche, des frais peuvent être appliqués pour couvrir les dommages anormaux. Pour éviter tout risque de litige, il est suggéré au locataire de nettoyer son véhicule et de le faire inspecter par l’expert en estimation de réclamation du locateur afin que ce dernier indique par écrit l’état du véhicule.

Pour se protéger, le locataire peut prendre des photos le jour de la remise et les garder comme preuve si des dommages supplémentaires sont constatés par la suite. Aussi, si le conseiller en carrosserie réclame des frais, le locataire peut faire appel à un évaluateur indépendant s’il estime qu’il ne devrait rien avoir à payer.

Vous aimeriez devenir estimateur en dommages automobiles? Pour tout savoir sur notre cours en estimation de dommages, cliquez sur l’onglet « Programmes » de notre site Web et envoyez-nous une demande d’information pour obtenir votre trousse de renseignements gratuite.

Categories: Estimateur en dommages
Étiquettes : , ,

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière