Tout savoir sur l’impact des véhicules connectés sur l’industrie des dommages automobiles

devenir conseiller en carrosserie

Les véhicules connectés ne représentent qu’une petite partie du parc automobile, mais leur nombre devrait considérablement augmenter au cours des quatre prochaines années. Ils représenteront environ 90% des véhicules neufs en circulation et transformeront de façon importante l’industrie des réparations après une collision. Découvrez quels seront ces grands changements à prévoir dans les années à venir.

Accélération du processus de réparation

Les véhicules connectés seront bientôt tous équipés de technologies qui permettront de savoir, dès qu’un accident se produit, quels sont les dommages subis. Dès qu’un véhicule connecté entrera en collision, un avis de sinistre sera automatiquement envoyé à l’assureur. Les équipements installés dans les véhicules connectés permettront également d’identifier, pour l’assureur, les meilleurs ateliers de carrosserie pour réparer le dommage causé en fonction du modèle et de la marque.

Si vous aspirez à devenir conseiller en carrosserie, sachez que le processus de réparation après collision devrait être considérablement réduit. L’avis de sinistre, directement envoyé à la compagnie d’assurance, permettra de supprimer le temps nécessaire de notification, de même que le processus pour diriger le client vers un atelier de réparation.

L’avantage aux ateliers de carrosserie certifiés

Comme nous sommes rendus à un point où la technologie permet désormais aux compagnies d’assurances de déterminer très rapidement quels ateliers disposent du savoir-faire et de la certification nécessaires pour réparer un véhicule endommagé, les spécialistes en réparation de carrosserie auront tout intérêt à être certifiés par les constructeurs.

En choisissant de vous lancer dans une carrière d’estimateur en dommages automobiles et de travailler pour un atelier certifié, il est fort probable que vous recevrez un pourcentage de réparation très élevé lorsque les véhicules connectés seront plus nombreux en circulation.

Le contrôle des données

Pour le moment, le gouvernement n’a pas encore tranché qui des fabricants d’origine ou des assureurs devraient posséder les données relatives à une collision. S’il est décidé que les données appartiennent aux fabricants d’équipement d’origine, ces derniers auront un taux élevé de réparations et dirigeront leurs clients vers leurs réseaux d’atelier. Ils se pourraient qu’ils décident de collaborer si le pourcentage de véhicule à réparé est trop élevé.

Si les assureurs continuent, comme c’est le cas présentement, à obtenir les données, ils continueront à contrôler la majorité des activités de réparations et de répartition.

Il faudra attendre encore un peu avant que le gouvernement décide du contrôle des données des véhicules. Quelle que soit la décision, les ateliers de carrosserie auront tout à gagner à être certifiés.

Pour en savoir plus sur notre formation menant à une carrière d’estimateur en dommages automobiles, cliquez sur l’onglet « Programmes » de notre site Web et envoyez-nous une demande d’information pour obtenir votre trousse de renseignements gratuite.

Categories: Estimateur en dommages
Étiquettes : , ,

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière