Tour d’horizon des liquides de refroidissements pour les étudiants en mécanique auto

Les liquides de refroidissement sont de plus en plus nombreux sur le marché au point qu’il devient très difficile de faire un choix. L’ajout d’un liquide de refroidissement non adapté aux caractéristiques mécaniques d’un moteur peut conduire à d’importants problèmes au niveau du système de refroidissement. 

Découvre dans notre nouvel article pourquoi il est essentiel de bien choisir un liquide de refroidissement et quels sont les dommages que ce liquide peut causer s’il n’est pas adapté au moteur. 

Défaillance des composantes du  système de refroidissement

Le liquide de refroidissement sert à plusieurs choses. En plus de conduire la chaleur produite au refroidisseur, il doit permettre de :

  • protéger l’agent frigorifiant de la congélation ;
  • protéger le système de refroidissement de la corrosion ;
  • lubrifier les pièces mobiles et assurer la protection des pièces en papier ou un caoutchouc du système de refroidissement.

Utiliser un mauvais liquide de refroidissement peut aboutir à des problèmes de corrosion et même à la défaillance de certaines composantes. Les manufacturiers européens et américains mettent tout en œuvre pour bien informer les mécaniciens-réparateurs d’automobiles afin qu’ils ne fassent pas d’erreurs qui pourraient aboutir à la défaillance du système de refroidissement.  Un mauvais liquide de refroidissement peut aussi abîmer l’intérieur du moteur.

Les différents types de liquides de refroidissement

Composés d’éthylène glycol, d’eau et d’additifs, les liquides de refroidissement doivent répondre aux normes établies par l’American Society of Testing and Measurements (ASTM). Leurs principales différences se trouvent au niveau des additifs. Ces derniers varient d’un fabricant à un autre. Chaque liquide de refroidissement possède sa propre technologie. 

Les additifs comprennent souvent les phosphates et les silicates pour les véhicules légers et particuliers ou les molybdates et les nitrates pour les véhicules lourds fonctionnant au diesel. 

Les principales technologies de liquide de refroidissement sont : 

  • L’Inorganic Additive Technology (IAT) qui constitue la première technologie de liquide de refroidissement et qui est seulement utilisée pour les véhicules anciens.

  • L’Organic Additive Technology (OAT) qui comprend tous les liquides « universels » respectueux de l’environnement. Ils ont la particularité d’être durables comparativement à la technologie IAT.

  • L’Hybrid Organic Additive Technology (HOAT) qui est un mélange d’IAT et d’OAT et qui a été développée pour répondre aux normes de certains constructeurs. 

D’autres technologies sont également disponibles sur le marché et répondent aux normes de certains constructeurs ou certains types de véhicules dépendamment de leur âge. 

Une fois sur le marché du travail, les étudiants de notre formation de mécanique automobile devront prendre en considération les manuels de réparation avant de faire un choix décisif de liquide de refroidissement. Ils devront également prendre le temps de faire les vérifications nécessaires en utilisant les outils adaptés comme le réfractomètre et le pH-mètre. 

Tu as un intérêt pour le monde de l’automobile? Pour en savoir plus sur L’École de L’Automobile et sur notre formation de mécanique automobile, clique sur l’onglet « Programmes » de notre site Web ou envoie-nous une demande d’information pour obtenir ta trousse de renseignements gratuite.

Categories: Nouvelles de l'industrie automobile
Tags: , ,

Please wait! Form is submitting...