Tour d’horizon des facteurs à prendre en compte pour offrir des services d’entretien pour véhicules électriques

Le Canada roule de plus en plus vert et il y aurait présentement plus de 92 000 véhicules électriques et hybrides qui circulent sur les routes du Québec. Ce chiffre est encore très minime, mais devrait continuer à augmenter au cours des prochaines années. 

Beaucoup d’ateliers de mécanique ne voient pas pour le moment l’intérêt d’offrir des services d’entretien pour véhicules électriques. Mais quand ils devront prendre le virage vert, plusieurs facteurs devront être pris en compte pour savoir si cela en vaut vraiment la peine. 

Découvre quels sont les facteurs que les ateliers doivent prendre en considération avant d’offrir des services d’entretien pour véhicules électriques. 

Les facteurs à prendre en compte

Il est très difficile de savoir comment les ventes et la demande de véhicules électriques vont évoluer dans les différentes régions du Québec au cours des prochaines années. Afin de déterminer s’il peut être avantageux d’offrir des services d’entretien pour véhicules électriques et hybrides, il est important dans un premier temps pour les ateliers de mécanique de comprendre leur clientèle et le type de véhicule qu’ils conduisent. En effet, même s’ils possèdent un véhicule électrique, il se peut qu’ils aient également un autre véhicule conventionnel dans leur garage et qu’ils n’aient pas besoin d’effectuer d’entretiens réguliers.

Les véhicules électriques nécessitent encore une planification minutieuse des trajets, surtout lorsqu’on habite dans des régions plus isolées. Le temps de recharge est également à prendre en compte. Du point de vue de l’entretien, il faut donc essayer de déterminer combien de clients sont susceptibles d’acheter un véhicule électrique et de venir en atelier pour le faire entretenir. En fonction de la demande, il peut être intéressant de proposer des services d’entretien pour véhicules électriques. 

Se tourner vers l’avenir résolument électrique

Même si on ne sait pas à quelle vitesse va se développer la vente de véhicules électriques et l’évolution des performances des batteries, les ateliers de mécanique automobile ont tout intérêt à prendre les devants en s’adaptant à ce nouveau marché. 

En effet, même si ces véhicules ne nécessitent aucun changement d’huile ou même de rinçages de transmission, ils requièrent d’autres types d’entretien comme l’inspection des freins, l’équilibrage des roues, le remplacement des pneus ou encore les alignements. Les techniciens ayant de l’expérience en mécanique ont tout intérêt à suivre une formation en mécanique automobile hybride et électrique pour savoir comment gérer les systèmes électriques haute tension de ces véhicules et comment retirer et stocker correctement les batteries lorsque nécessaire. 

Les ateliers doivent de leur côté s’assurer qu’ils soient équipés en conséquence et que les techniciens suivent des cours de mécanique hybride et électrique pour comprendre le fonctionnement de ces véhicules. 

La location d’un véhicule électrique pour un usage commercial peut être une façon de faire un premier pas pour entreprendre le virage vert. En effet, il permet d’évaluer quelles sont ses caractéristiques et de déterminer quel entretien est requis, à quels intervalles, ainsi que les outils et les techniques nécessaires à posséder. 

Cela permet également au personnel d’atelier d’avoir l’opportunité de comprendre les changements de méthodes que cela implique, et de se préparer à un avenir où les véhicules électriques seront plus nombreux en atelier.

Tu aimerais en savoir plus sur les cours offerts à L’École de L’Automobile? Clique sur l’onglet « Programmes » de notre site Web ou envoie-nous une demande d’information pour obtenir ta trousse de renseignements gratuite.

Categories: Nouvelles de l'industrie automobile
Tags: , ,

Please wait! Form is submitting...