Systèmes de freinage des véhicules électriques: ce que les étudiants en mécanique auto doivent savoir

Les automobiles électriques sont de plus en plus nombreuses à arriver pour des entretiens de routine en atelier de mécanique. Ces véhicules ne nécessitent pas autant d’attention au niveau de la motorisation comparativement à une mécanique thermique, mais ils disposent cependant de systèmes de freinage ayant leurs propres caractéristiques et exigences d’entretien.  

Voici tout ce qu’il faut savoir sur les systèmes de freinage et les plaquettes de frein des véhicules électriques et hybrides. 

Des composants plus légers solides

Les professionnels de l’industrie constatent que les composants présents dans les systèmes de freinage sont plus performants et émettent moins d’émission.

Afin de rendre les véhicules électriques hybrides et électriques plus légers et de prolonger leur autonomie, les constructeurs et les équipementiers s’efforcent de concevoir des pièces plus légères, mais aussi plus résistantes. 

Aussi, les véhicules électriques et hybrides font un usage intensif du freinage régénératif pour ralentir le véhicule en convertissant une partie de l’énergie cinétique en énergie électrique. Cela permet d’allonger la durée de vie des systèmes de freinage et pourrait avoir comme conséquence, l’allongement des intervalles de remplacement des plaquettes de frein pour les mécaniciens-réparateurs d’automobiles hybrides et électriques

L’exception des pays au climat froid

Bien que tout porte à croire que l’intervalle de remplacement des plaquettes sera plus long en raison de la qualité des pièces automobiles et du mode de fonctionnement des véhicules électriques, les professionnels de l’industrie travaillants dans des pays où le climat hivernal implique le froid et la neige constatent que le sel, la glace et la neige ne se détachent pas aussi facilement que sur les véhicules à moteur thermique. La raison principale est qu’il n’y a pas de source de chaleur suffisante sur les véhicules électriques pour faire fondre la neige. Nos étudiants en formation de mécanique de véhicule hybride et électrique le constateront au cours de leur carrière, la chaleur d’un moteur en général permet à beaucoup de saletés de fondre ou de disparaître une fois le véhicule garé. 

Dans les pays d’Europe du Nord où les véhicules électriques sont particulièrement nombreux, la corrosion est un phénomène très répandu. Les freins étant moins utilisés, une inspection plus fréquente est nécessaire pour prévenir la corrosion. Les constructeurs automobiles insistent pour que les clients se rendent en ateliers régulièrement ou qu’ils prennent leur véhicule pour le faire laver plusieurs fois par mois. 

Il est probable que la corrosion des freins des véhicules électriques pourrait avoir un impact pour compenser l’éventuelle baisse de la demande de pièces de rechange pour les freins.  Les automobilistes seront tentés davantage de changer leur plaquette de frein au lieu de demander aux techniciens d’écailler ou d’absorber le calcium ainsi que les autres dépôts. 

L’augmentation du nombre de véhicules électriques sur les routes et du covoiturage pourrait également contribuer à compenser les baisses de la demande en pièces automobiles.

La mécanique te passionne? Pour en savoir plus sur l’École de l’Automobile et sur les programmes que nous offrons, clique sur l’onglet « Programmes » de notre site Web ou envoie-nous une demande d’information pour obtenir ta trousse de renseignements gratuite.

Categories: Mécanique automobile, Nouvelles de l'industrie automobile
Tags: , ,

Please wait! Form is submitting...