Processus de réclamation à l’heure de la COVID-19, que nos étudiants en formation de conseiller en carrosserie doivent connaître

La pandémie liée à la COVID-19 a eu d’importantes répercussions dans l’industrie automobile, incluant celle des assureurs et des réparateurs de dommages de carrosserie. Alors que la crise sanitaire continue d’évoluer créant ainsi un avenir difficile à prévoir, les professionnels du secteur ont dû s’adapter en apportant d’importantes modifications dans la façon dont les sinistres et les procédures de réparation sont réalisés. 

Tu suis on envisage de suivre une formation de conseiller en carrosserie? Voici tout ce qu’il faut savoir sur les nouvelles mesures adoptées pour permettre aux assureurs et aux centres de collision de continuer leurs activités. 

Le passage au virtuel pour les conseillers en carrosserie 

Afin de réduire les contacts directs, les assureurs, les estimateurs de dommages automobiles, ainsi que les centres de réparation sont passés en mode virtuel, que ce soit lors de réunions ou l’achat de produits.  

Ce passage forcé au numérique est une chance pour les petits joueurs de l’industrie, car s’ils sont en mesure de réagir et de s’adapter rapidement, ils pourraient facilement faire de l’ombre aux grands ateliers. Les communications virtuelles permettent une communication bien plus efficace et régulière pour les estimateurs auto et autres experts du secteur, ce qui peut mener à des prises de décisions et des demandes d’indemnisation plus rapides. Ce changement pourrait aboutir à de meilleurs résultats et à des partenariats plus solides en bâtissant plus facilement une relation de confiance entre les différents intervenants. 

Miser sur les réparations plutôt que le remplacement

Les estimateurs en dommages automobiles occupent un rôle stratégique important pour estimer les coûts de main-d’œuvre, des pièces et les finitions. Si nous nous dirigeons vers une crise économique mondiale, les assureurs, les centres de collisions et les vendeurs de pièces automobiles voudront tous tirer leur épingle du jeu. 

En misant sur la transparence et le dialogue,  les différents intervenants devront prendre le temps d’examiner quelles sont les options à privilégier entre la réparation et le remplacement de pièces, afin d’économiser de l’argent. 

Ces dernières années, le nombre de pièces de rechange et de véhicules déclarés perte totale n’a cessé d’augmenter, mais heureusement depuis quelques années, le développement des nouvelles technologies de soudage et de réparation permet à de plus en plus d’ateliers de réaliser des réparations plutôt qu’un changement de pièce. En économisant sur les pièces, les assureurs ne verront pas de problème à débourser de l’argent pour la main-d’œuvre, ce qui est très bon pour les ateliers de carrosserie, car ils pourront générer des revenus suffisants pour couvrir leurs employés permanents.

Le secteur de la carrosserie te passionne et tu aimerais devenir estimateur de dommages auto? Informe-toi sur notre programme en remplissant notre court formulaire de demande d’information gratuite.

Categories: Estimateur en dommages, Nouvelles de l'industrie automobile
Tags: , ,

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière