Introduction à l’inspection visuelle d’un véhicule endommagé

estimateur de dommage auto

Lorsqu’un véhicule est accidenté, la carrosserie de ce dernier peut être amenée à se déformer de manières différentes. Pour évaluer l’ampleur et le coût des dommages dus à une collision, les estimateurs en dommages automobiles effectuent dans un premier temps une inspection visuelle, avant de passer à un contrôle plus approfondi si nécessaire. Voici un survol des éléments qui sont inspectés lors de cette procédure.

Inspection des composants extérieurs

Dans un premier temps, l’inspection visuelle consiste à déterminer l’ampleur des déformations de la carrosserie. Pour cela, les inspecteurs commencent par vérifier les largeurs de jeu, car elles permettent de détecter plus rapidement les voilages. Les bosses et les flambages sont eux détectés grâce au jeu de lumière. Les vitres, la peinture, les agrafes, la formation de fissures sont également des éléments à vérifier au moment de l’inspection.

Enfin, l’estimateur de dommages automobiles doit porter une attention particulière aux dommages qui peuvent être causés à l’ensemble de planchers et au châssis. Si des torsions, des déviations de symétrie ou encore des refoulements sont constatés, le véhicule doit ensuite être mesuré.

Selon le type de collision, les déformations peuvent varier. On retrouve souvent :

  • Le fraisage causé par un impact frontal ou arrière;
  • La pression ascendante causée par un impact frontal;
  • Le voilement latéral causé par une collision latérale :
  • La torsion causée par un tonneau.

Inspection des composants dans l’habitacle

L’intérieur des véhicules endommagés par une collision n’est pas épargné. L’estimateur de dommages autos doit donc prendre le temps de constater si des coussins gonflables ou des prétensionneurs sont déclenchés. Il doit aussi vérifier les éventuels dommages d’incendie, les salissures, les flambages ou encore les refoulements cachés sous les revêtements.

Vérification des dommages secondaires

Outre la carrosserie et l’habitacle, l’inspection visuelle d’un véhicule endommagé passe aussi par la vérification des dommages secondaires. À la suite d’un choc, les éléments suivants peuvent être affectés :

  • Le moteur;
  • La boîte de vitesse;
  • La suspension;
  • Le radiateur;
  • Les boîtes électroniques;
  • Les câbles;
  • Etc.

Tous les dommages constatés lors de l’inspection visuelle sont inscrits sur une fiche technique. Cette dernière permet ensuite de déterminer la liste des réparations nécessaires (remplacement de pièces, peinture, etc.).

Enfin, grâce à leur logiciel d’estimation, l’estimateur de dommages automobiles détermine le coût total des réparations et peut ainsi savoir s’il est moins dispendieux d’effectuer les travaux ou de changer complètement le véhicule.

Le métier d’estimateur de dommages automobile vous intéresse? Consultez des maintenant notre article : Les qualités requises pour réussir en tant qu’estimateur de dommages automobiles pour savoir si vous correspondez au profil réussir avec succès votre carrière dans l’industrie automobile.

Categories: Estimateur en dommages
Étiquettes : , ,

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière