Étudiants en mécanique auto, voici ce qu’il faut savoir sur les capteurs de pression

Il y a 11 ans maintenant, les capteurs de pression commençaient à être intégrés sur les véhicules de série. Permettant d’informer l’automobiliste lorsqu’un pneu n’est pas suffisamment ou trop gonflé, cette technologie est aujourd’hui la norme sur la plupart des véhicules. Pour les garagistes, les capteurs de pression ont posé d’importants problèmes à leurs débuts en raison de leur faible fiabilité ainsi que de leur facilité d’entretien et de changement non établis.  

Tu envisages de suivre une formation en mécanique automobile et tu aimerais en savoir plus sur les capteurs de pression? Voici ce qu’il faut savoir sur cette technologie qui a grandement évolué et qui est de nos jours facile à vérifier ou à changer. 

Un système aujourd’hui essentiel

Les capteurs de pression sont de nos jours essentiels pour informer les automobilistes lorsqu’un pneu n’est pas assez gonflé. En effet, en plus du manque d’air ou d’azote qui a pour conséquence immédiate une augmentation de la consommation de carburant, les pneus qui ne sont pas suffisamment gonflés peuvent provoquer une perte de contrôle du véhicule en cas de surgonflage. 

Les capteurs de pression TPMS (Tire Pressure Monitoring System) font partie des systèmes de sécurité incontournables à tel point qu’ils sont devenus obligatoires sur les véhicules fabriqués aux États-Unis. 

Quand vérifier et changer un capteur de pression?

Les capteurs TPMS sont situés sur les valves des pneus et envoient un signal de pression à l’ordinateur de bord du véhicule. Le voyant pour informer l’automobiliste s’active dès que la pression des pneus est inférieure ou même supérieure entre 15% et 20%. Les mécaniciens-réparateurs d’automobiles doivent porter une attention particulière à ces capteurs, puisqu’il est nécessaire de les changer tous les trois à sept ans, sauf en cas de bris.

Les capteurs de pressions peuvent être remplacés rapidement (environ 10 minutes) et à des prix raisonnables.

Une fois sur le marché du travail, les étudiants en formation de mécanique automobile devront prendre l’habitude de vérifier les capteurs à chaque visite, mais surtout avant le changement des roues pour éviter qu’un client ne revienne en atelier, car il constate des problèmes quelques jours plus tard.

Comment vérifier le bon fonctionnement d’un capteur de pression?

La vérification des capteurs TPMS se fait à l’aide d’un analyseur et est relativement simple à réaliser. En effet, il suffit de rentrer l’année et le modèle du véhicule et de suivre les étapes pour la vérification de chaque roue. Interroger les capteurs permet également de déterminer si un pneu est à changer ou s’il est trop mou. 

En fonction des données affichées, les mécaniciens-réparateurs d’automobiles peuvent déterminer s’il est nécessaire de changer un capteur, s’il faut le réactiver ou s’il n’est pas synchronisé. En cas de remplacement, les capteurs peuvent être changés d’origine ou provenant d’un autre manufacturier en réalisant un réapprentissage pour permettre au système de les reconnaître. 

Tu souhaiterais acquérir de nouvelles compétences en mécanique automobile? Informe-toi dès maintenant sur le programme offert dans notre école de mécanique à Montréal en remplissant notre court formulaire de demande d’information.

Categories: Mécanique automobile
Tags: , ,

Please wait! Form is submitting...