Coup d’œil sur les principales tendances qui marqueront l’industrie du marché secondaire

L’Auto Care Association des États-Unis a récemment dévoilé les principales tendances qui devraient marquer l’industrie du marché secondaire au cours des prochaines années. Provenant du marché américain, les prévisions annoncées par l’organisme sont plutôt positives et tout aussi pertinentes pour le marché canadien. 

Le domaine de la mécanique automobile t’intéresse? Découvre quelles sont les principales tendances qui devraient marquer l’industrie du marché secondaire en temps de pandémie et quelles seront les répercussions sur les différents métiers liés à l’entretien des véhicules. 

Un retour à la normale rapide

En 2020, la pandémie a eu d’importantes répercussions sur le marché secondaire. En effet, la fermeture de certaines entreprises et la généralisation du télétravail ont réduit de 13 % le nombre de kilomètres parcourus. Les services de livraison comme Uber ont quant à eux explosé lors des derniers confinements. 

En 2021, le télétravail est encore largement privilégié et même si les gens utilisent moins leur véhicule pour se rendre sur leur lieu de  travail, ils ont tendance à s’en servir de plus en plus pour des déplacements de tourisme ou de loisirs. Ces nouvelles habitudes d’utilisation des véhicules, en plus de l’explosion des livraisons à domicile, sont deux facteurs importants qui ont un impact positif pour les entreprises du marché secondaire.

Malgré la pandémie, le marché secondaire s’est montré très résilient au cours des derniers mois.

Un parc automobile de plus en plus vieillissant

L’âge moyen des véhicules aux États-Unis était de 9.6 ans en 2002. Il passera le cap des 12 ans dès l’année prochaine. Aussi, le pourcentage des véhicules âgés de 6 à 11 ans devrait grimper de 33% d’ici 2024.. 

Les mécaniciens-réparateurs d’automobiles devraient donc constater au cours des prochaines années que le parc automobile continue de vieillir, ce qui est une bonne nouvelle pour tous les acteurs du marché secondaire (ateliers, commerces de pièces, etc.). 

À noter que l’âge moyen des véhicules avait également grimpé lors de la récession de 2008. Il se pourrait fortement que la pandémie ait le même type de répercussion au cours des prochains mois.

Une augmentation importante des frais d’entretien

Nos étudiants en formation de mécanique automobile qui arriveront prochainement sur le marché du travail seront amenés à assurer l’entretien d’un parc automobile vieillissant. Cela signifie que les réparations seront plus nombreuses à réaliser, mais aussi plus dispendieuses. En effet, selon une étude réalisée par Consumer Report, les frais d’entretien des véhicules âgés de plus de 10 ans sont 129% supérieurs comparativement aux frais à débourser pour de véhicules récents. 

 Enfin, il est important de noter que le vieillissement du parc automobile signifie que les véhicules vont avoir plusieurs propriétaires au cours de leur durée de vie. Les ateliers seront amenés à servir davantage des propriétaires qui ne sont pas les acheteurs initiaux des véhicules à entretenir. Cela signifie que les diagnostics complets seront plus fréquents à réaliser. 

Tu as un intérêt marqué pour le secteur passionnant de l’automobile? Informe-toi dès maintenant sur notre école de mécanique à Montréal en remplissant notre court formulaire de demande d’information.

Categories: Nouvelles de l'industrie automobile
Tags: , ,

Please wait! Form is submitting...