Ce qu’il faut savoir sur l’inspection des courroies multifonctions

devenir mécanicien

Les courroies multifonctions passent par de multiples endroits dans un moteur. Ces pièces qui ont une fonction importante et peuvent avoir de graves répercussions sur le fonctionnement des voitures si elles sont mal installées ou trop usées. Depuis 2007, les courroies sont fabriquées avec de l’EPDM, une matière très résistante qui ne produit plus de craquelures comme sur les courroies d’autrefois. Une simple inspection visuelle ne suffit donc plus pour savoir si une courroie est en bon état ou non.

Découvrez quelles sont les procédures à mettre en application pour inspecter les courroies multifonctions.

Quand inspecter et changer une courroie multifonctions?

En règle générale, il est suggéré d’inspecteur les courroies des véhicules quand ils atteignent les 100 000 kilomètres au compteur et de les changer dès que les 150 000 kilomètres sont atteints. Cependant, avec les fluctuations de température l’hiver et l’été, ainsi que les habitudes de conduite, il se peut que les courroies et les composants qui l’entourent s’usent plus rapidement.

Au Québec, les mécaniciens ont donc tout intérêt à vérifier au moins une fois par année l’état des courroies des véhicules de leurs clients. L’inspection ne prend que quelques secondes et se fait à l’aide d’une jauge. À noter que même les véhicules les plus vieux peuvent être équipés d’une nouvelle courroie EPDM. Les techniciens en maintenance automobile doivent donc arrêter de chercher les craquelures pour déterminer l’état de cette pièce comme on le faisait autrefois. L’inspection doit être précise et inclure la vérification des composants nécessaire à son bon fonctionnement.

Les composants à vérifier autour de la courroie

Outre la courroie, les techniciens en mécanique auto doivent porter une attention particulière aux composants qui l’entourent. Les poulies, les tendeurs automatiques sont, par exemple, deux éléments importants à vérifier. Les tendeurs automatiques doivent être en parfait état, sinon il n’y a d’autre choix que de les changer. Les poulies doivent quant à elles être parfaitement alignées et les roulements à billes lubrifiés suffisamment.

En cas de sifflement de la courroie, il est possible d’effectuer un diagnostic en utilisant de l’eau. Il suffit d’actionner le moteur et de vaporiser de l’eau où se trouvent les rainures. Si le sifflement s’arrête, cela veut dire qu’il est fort probable qu’une poulie vacille ou qu’elle est mal enlignée. Si le sifflement continue après avoir vaporisé l’eau, cela est probablement dû à une mauvaise tension de la courroie.

Bien évidemment, les causes des sifflements des courroies sont multiples. Au-delà de la vérification des poulies et des tendeurs, il peut être utile de vérifier les bulletins techniques des constructeurs. Le sifflement peut parfois provenir d’un mauvais voltage de la batterie du véhicule.

Vous aimeriez devenir mécanicien? Informez-vous dès maintenant sur notre formation en mécanique en remplissant notre court formulaire de demande d’information gratuit.

Categories: Mécanique automobile
Tags: , ,

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière