Ce qu’il faut savoir sur les véhicules faisant l’objet d’un rappel

formation aviseur technique

Le nombre de véhicules faisant l’objet d’un rappel a explosé ces dernières années. Rien que pour l’année 2018, plus d’un million d’unités ont été rappelées, selon les données publiées par Transport Canada. Bien que la majorité des automobilistes répondent à l’appel pour effectuer les modifications nécessaires, certains véhicules échappent aux concessionnaires.

Voici quelles sont les mesures et les démarches à entreprendre pour faire en sorte que tous les automobilistes concernés par un rappel se rendent chez leur concessionnaire pour réparer leur véhicule.

Les premières mesures à prendre

Selon une récente étude menée par CarProof, 20% des véhicules rappelés seraient encore en circulation et n’auraient toujours pas été modifiés. Ces véhicules sont de véritables dangers pour les automobilistes et il est donc important que ces derniers soient informés de la situation, quelle que soit la réparation à effectuer.

Nos étudiants qui aspirent à devenir des conseillers techniques dans l’industrie de l’automobile pourront, une fois sur le marché du travail, prendre un instant pour vérifier si les modèles qui entrent en atelier font l’objet d’un rappel. Effectuer cette démarche en tout temps peut permettre de sauver des vies et de renforcer la réputation de l’atelier.

Que faire lorsqu’un véhicule est rappelé?

Les étudiants qui suivent une formation d’aviseur technique et qui seront amenés à travailler pour des ateliers indépendants devront contacter directement les constructeurs, puisque ces derniers n’autorisent aucun atelier que ceux de leurs concessionnaires à assurer les réparations. Ce genre de situation n’est pas rentable, mais en informant le client que son véhicule fait l’objet d’un rappel, cela montre le professionnalisme du personnel de l’atelier.

À noter qu’un atelier peut avoir exceptionnellement l’accord du concessionnaire pour effectuer les travaux, seulement si le véhicule se trouve dans une région très éloignée. D’autres conditions exceptionnelles peuvent s’appliquer.

Pour savoir si un véhicule est concerné par un rappel, il existe plusieurs ressources, dont le site de Transport Canada, la plateforme Michell ou ALLDATA. Pour vérifier si le véhicule du client est sujet à un rappel.

Retour au concessionnaire

Si un véhicule est visé par un rappel, ce dernier doit au plus vite être transporté chez le concessionnaire le plus proche. Les frais de transport sont gratuits pour l’automobiliste.

Depuis le début de l’année, les rappels ont concerné des véhicules touchés par des défauts mécaniques importants (blocage du régulateur de vitesse), des défauts de montage (déploiement du coussin gonflable) ou encore des problèmes de modules électriques.

Le métier d’aviseur technique vous intéresse? Découvrez-en plus sur les perspectives d’emploi de cette profession en consultant notre article : Marché du travail: ce que les étudiants du programme d’aviseur technique doivent savoir. Pour en savoir plus sur notre formation, envoyez-nous dès maintenant une demande d’information gratuite!

Categories: Aviseur technique
Étiquettes : ,

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière