Ce que les commis aux pièces doivent savoir sur le marché des pièces de rechange en temps de pandémie

En cette période de pandémie, l’économie mondiale est durement fragilisée et de nombreuses entreprises sont amenées à réduire leurs effectifs ou fermer leurs portes. Dans le secteur de l’automobile, les entreprises du marché secondaire ont enregistré d’importantes pertes, particulièrement au moment de la fermeture de tous les commerces non essentiels. Heureusement, d’après les résultats d’une enquête menée récemment par l’AIA Canada, le secteur des pièces de rechange semble se stabiliser, malgré que la pandémie se poursuive.  

Découvre les chiffres clés de cette étude et quelles sont les raisons de cette tendance plutôt positive. 

Un taux de perturbation qui se stabilise

Suite à sa première enquête sur les répercussions économiques de la COVID-19 sur l’industrie du marché secondaire de l’automobile, entre avril et mai, AIA Canada a publié les résultats d’une deuxième étude réalisée début juin. 

Dans la première enquête, 61 % des personnes interrogées ont déclaré être gravement perturbés et 33 % ont déclaré être légèrement perturbés par les répercussions de la pandémie. La nouvelle enquête menée récemment est plutôt encourageante puisque 34% des professionnels de l’industrie ont déclaré être gravement perturbés et 57% d’entre eux affirment être peu perturbés.

L’enquête révèle aussi que les revenus des entreprises ont commencé à se stabiliser dès le début du mois d’avril, ce qui est une bonne nouvelle pour les finissants de notre formation de commis aux pièces qui devront prochainement intégrer l’industrie. 

Une industrie bénéficiant de plusieurs facteurs favorables

Les raisons qui sont à l’origine de la stabilisation de l’industrie du marché secondaire sont multiples. Au Manitoba et en Colombie-Britannique par exemple, les assureurs publics ont accordé aux mécaniciens, commis aux pièces, carrossiers et autres professionnels de l’industrie, des indemnités temporaires pour la désinfection des véhicules des clients pour freiner la propagation de la COVID-19.

Les résultats de l’enquête récente de l’AIA Canada montrent également que les licenciements d’employés ont diminué, avec plus de personnel réembauché et moins de personnes travaillant à la maison. 

La perception des perspectives économiques générales s’est améliorée entre les deux enquêtes et désormais, 56 % des personnes interrogées s’attendant à une reprise de l’industrie contre 44% lors de la première enquête. 

Enfin, il est important de rappeler qu’en cette période de crise inédite, l’industrie du marché secondaire est indispensable pour être en mesure d’assurer le maintien de la sécurité du système de transport à travers le pays. Elle permet aux citoyens et aux organisations importantes (pompiers, ambulances, police, etc.) de rouler en toute sécurité et d’assurer leurs services.

Le monde de l’automobile te passionne et tu aimerais suivre un cours de commis aux pièces pour intégrer l’industrie? Informe-toi dès maintenant sur le programme offert à L’École de L’Automobile en remplissant notre court formulaire de demande d’information.

Categories: Commis aux piéces
Tags: , ,

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière