Un véhicule Toyota fort étrange : i-Road

Depuis le mois de mars, Toyota met à l’essai un véhicule très particulier sur nos routes: l’i-Road un véhicule monoplace mi-moto, mi-voiture. Si vous avez vu passer un de ces bolides uniques aux allures futuristes, vous ne rêvez pas! La compagnie Nippone a fourni 10 i-Road à 20 participants volontaires. Certains sont des membres du public, tandis que d’autres sont des experts de l’industrie automobile.

Source

Pour Toyota, il s’agit d’un laboratoire très intéressant. Ce test permet d’évaluer la réaction du public et d’obtenir des indices précieux à propos des ajustements à effectuer avant de produire une i-Road prête pour le marché nord-américain. En effet, Toyota demande aux conducteurs participant à ce projet pilote de remplacer temporaire leur voiture avec l’i-Road, pour ensuite leur fournir des commentaires à propos de leurs expériences de conduite, incluant la facilité de déplacement en ville ou encore l’impact du véhicule sur leurs choix de destination.

Le meilleur des deux mondes

Source

Audacieux, le projet i-Road promet de réinventer la voiture personnelle. Toyota y voit un modèle dont les caractéristiques uniques combinent «la commodité d’une motocyclette avec le confort et la stabilité d’une voiture.»

Pour arriver à ses fins, Toyota a dû remettre en question plusieurs principes fondamentaux de la voiture personnelle moderne. Le résultat: un véhicule monoplace à trois roues idéal pour voyager seul en ville ou en banlieue. Pour changer de direction, le bolide utilise une technologie nommée Active Lean et comme pour une moto, il faut incliner le véhicule en virage. Le pilote électronique et la roue arrière directrice gèrent l’inclinaison des roues, faisant basculer le véhicule doucement lors des virages. Si le conducteur va trop vite, le pilote électronique effectue les ajustements en freinant puis se redressant par lui-même. Il n’y a donc aucun risque de retournement.

Légère et économique

Fait surprenant qui va sans aucun doute impressionner tout étudiant de cours de mécanique automobile: l’i-Road ne pèse que 300 kg, un véritable miracle en matière de design de voitures. Le véhicule possède également un impact négligeable en matière d’émissions, puisqu’il est alimenté par deux moteurs électriques lui donnant une autonomie de 50 km par recharge.

Conçu davantage pour la conduite urbaine que pour les vitesses d’autoroutes, l’i-Road fait parti des efforts de Toyota pour concevoir le véhicule de demain. En croisant une moto et une voiture personnelle, Toyota a créé un véhicule fort intéressant qui étonne et qui séduira sûrement plus d’un étudiant en formation de mécanique automobile.

Bien sûr, il reste encore plusieurs problèmes à résoudre pour Toyota. Par exemple, serait-il possible d’améliorer l’i-Road pour lui permettre de tolérer les hivers québécois? Est-ce que la vitesse maximale de 60 km/h et la durée d’autonomie du véhicule de 50 km seront suffisantes?

Étudiants d’école mécanique automobile, que pensez-vous de la i-Road?

Categories: Nouvelles de l'industrie automobile
Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière