Une berline intermédiaire élégante Chrysler 200 Limited

Chrysler 200 Limited

Il a fallu presque trois ans à Chrysler pour remonter le gouffre de la crise financière. De 2008 à 2011, la traversée du désert est symbolisée par les difficultés à commercialiser la Sebring, dont la production s’arrêtera en 2010. Chrysler décide de remplacer l’ancien modèle par la Chrysler 200, un coup de neuf qui relance la marque.

Comparée aux berlines de sa gamme, la 200 Limited a de quoi concurrencer les plus grosses pointures. Nos étudiants de l’école mécanique automobile pensent certainement à la Mercedes-Benz Classe C qui se positionne en tête de peloton comme un concurrent possible. Passons donc la nouvelle Chrysler 200 Limited en revue et découvrons ensemble ses atouts majeurs.

Élégance et puissance définissent le caractère de la 200 Limited

Un design élégant et intemporel, voilà ce que nous offre cette édition de la Chrysler 200.

Dès que l’on met les pieds dans l’habitacle, le tableau de bord repensé fait forte impression. Avec des matériaux plus raffinés, la console centrale est d’une élégance qui ne laissera personne indifférent. À ce stade, on comprend que le constructeur est décidé à offrir une berline intermédiaire qui a du caractère.

Qu’en est-il de la performance? Deux motorisations sont disponibles, un quatre cylindres 2.4L et un V6 3.6L. Avec la transmission automatique à 9 rapports, le premier s’essouffle alors que le 6 cylindres donne toute la mesure de sa puissance. En matière de consommation, étudiants en cours de mécanique automobile sachez que Chrysler fait mieux comparé aux modèles précédents. En effet, la cote de consommation de la nouvelle 200 Limited est encore meilleure puisque celle-ci est en bas des 6 L/100 km sur autoroute et ne dépasse pas la barre des 9 L/KM en ville. La Chrysler 200 Limited assume son caractère élégant et le bonifie d’une performance mécanique appréciable.

Une alternative à la Classe C pour moins de 30 000 $

Avant même de soulever le capot ou d’ouvrir la porte, le prix de la 200 Limited est un sérieux argument de vente. Grâce à l’équipement de confort et à la performance mécanique, elle se positionne comme une alternative plus qu’intéressante pour les consommateurs qui ne souhaitent pas débourser 40 000 $ pour s’offrir une Mercedes-Benz Classe C.

Financièrement, Chrysler marque un point important pour ce segment de l’industrie automobile. La 200 Limited semble destinée à une réussite presque assurée en Amérique du Nord, et ce en dépit des difficultés que connaît sa version décapotable en Europe.

Étudiants en formation mécanique automobile, pensez-vous que la Chrysler 200 Limited connaîtra un grand succès au Canada? Quelles sont selon vous ses forces et ses faiblesses?

Categories: Nouvelles de l'industrie automobile
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière