Tout ce qu’il faut savoir sur les protecteurs antirouille pour les commis aux pièces

commis aux pièces

Au Québec, l’humidité l’été, le climat parfois très aride en hiver et les routes saupoudrées de sel sont trois facteurs qui peuvent entraîner une dégradation rapide des carrosseries. Si aucune protection n’est appliquée, la rouille peut faire sont apparition au bout de 5 ans, aussi bien sur la carrosserie que les éléments mécaniques et le châssis. Pour les automobilistes soucieux d’obtenir la meilleure valeur de revente possible de leur véhicule, le traitement antirouille est indispensable. Voici un tour d’horizon des antirouilles existants.

Les différents types d’antirouille

On retrouve sur le marché essentiellement deux types d’antirouille. Il y a tout d’abord le traitement antirouille permanent qui est très souvent fabriqué avec de la paraffine (cire), mais on le retrouve aussi à base de téflon, silicone ou polymère. Ce type de protection a l’avantage de ne pas couler et de garder son efficacité plusieurs années. L’application de l’antirouille permanent doit se faire sur un véhicule neuf ou quasiment neuf. On retrouve ensuite l’antirouille annuel qui lui doit s’appliquer sur la carrosserie, le soubassement et le châssis, chaque année.

Il existe aussi d’autres types de traitements que l’on retrouve sous forme de graisse ou d’huile liquide et semi-solide.

Quel antirouille proposer aux clients?

Une fois qu’ils œuvreront dans l’industrie, nos étudiants qui suivent présentement des cours d’aviseur technique pourront proposer l’antirouille permanent ou annuel en prenant en considération plusieurs critères. Il est important, avant de proposer un traitement antirouille, de savoir combien de temps le client envisage de garder son véhicule. Pour ceux et celles qui souhaitent le garder longtemps, l’antirouille permanent est à privilégier. Son prix varie entre 370 $ et 500 $ pour une voiture compacte, mais peut augmenter jusqu’à 30% de plus pour un VUS. Il s’agit d’une somme importante, mais sachant que son efficacité est garantie pour une dizaine d’années, l’investissement n’est finalement que d’une cinquantaine de dollars chaque année.

Pour les automobilistes qui changent de véhicule souvent, nos étudiants qui suivent une formation d’aviseur technique pourront, une fois qu’ils exerceront leur métier, proposer un antirouille dont la durée d’efficacité est plus courte. Son prix oscille autour de 100$.

Perçage de la carrosserie

Pour une application de l’antirouille dans les moindres recoins, même les plus inaccessibles, le perçage de la carrosserie est nécessaire. Il permet au technicien d’appliquer le produit partout pour une efficacité optimum. Le perçage s’effectue généralement dans la tranche des portières et à d’autres endroits pour insérer une tige d’application.

L’industrie automobile vous passionne et vous souhaitez vous lancer dans une carrière d’aviseur technique? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur notre formation en cliquant sur l’onglet « Programmes » de notre site Web ou contactez-nous en remplissant notre formulaire de demande d’information.

Categories: Nouvelles de l'industrie automobile
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière