Tesla Model S : une voiture qui obéit à votre montre Apple

Considérant l’entrée de l’industrie automobile à l’ère des technologies communicantes et dispositifs intelligents, serait-il prudent ou raisonnable de se demander si l’on peut contrôler sa voiture grâce à sa montre ? Bien entendu, la question est rhétorique et ne nécessite aucune réponse ! Comme nos étudiants d’école mécanique automobile le savent, à l’heure actuelle plusieurs firmes de repérage GPS et de télédéverrouillage offrent déjà des applications pouvant diagnostiquer l’état de votre véhicule, ou exécuter certaines commandes comme le démarrage à distance.

Tesla et les développeurs ELEKS veulent aller encore plus loin. Avec la commercialisation de la montre Apple au mois d’avril prochain, l’idée de créer une application qui contrôle la Model S a séduit le top management du constructeur nord-américain. Avancée réelle ou simple coup de marketing pour donner plus d’éclat à la voiture électrique ?

Étudiants en cours de mécanique automobile, voici une observation et un pronostic de cette « alliance » technologique !

Qu’est-ce que la Tesla App fait mieux que les autres compétiteurs ?

À priori, l’innovation notoire demeure l’ajout de l’application à la montre d’Apple.  D’après le développeur de l’application, les propriétaires de la Model S pourront ainsi avoir un éventail d’informations relatives à l’état de leur véhicule : niveau de la batterie, vérification de la fermeture/ouverture des portes, démarrage à distance et autres fonctionnalités comme le contrôle de la température à deux zones de la cabine.

Si on regarde les différentes possibilités offertes par l’application, rien de particulier ne semble distinguer cette dernière ni ses futures fonctionnalités de ce qui est déjà offert sur le marché par les constructeurs rivaux. À titre de comparaison, la Chevrolet Volt est contrôlable à distance grâce à sa clé de déverrouillage multifonctions (et qui compte également le démarrage à distance !). Petit plus, qui peut s’avérer bien utile pour beaucoup de propriétaires, l’ajout d’une fonctionnalité de repérage pour ceux qui oublient vite où ils ont stationné leur bolide électrique. Pratique si l’on ne veut pas passer des heures à chercher sa voiture là où elle n’est pas !  Chez Hyundai, c’est dans le cadre du dernier CES qu’ils ont présenté une montre intelligente éponyme capable d’interagir avec le système.

Qu’en est-il de l’expérience utilisateur ?

Quand il est question de gadgets et dispositifs technos, les pour et les contre fusent de toutes parts. Cette fois-ci, il n’est question que d’un pronostic qui se justifie dans des aspects pratiques : la taille de l’écran pourrait rendre l’expérience légèrement désagréable pour passer d’un écran à l’autre ou pour exécuter une commande. D’autre part, les habitués de l’application sur téléphone intelligent pourraient avoir une certaine réticence à passer d’un écran plus large –et donc plus propice à l’utilisation de l’application- à une surface réduite.     

Toutefois, l’idée de contrôler sa Model S grâce à la montre Apple peut également être synonyme d’un geste facile et rapide. Au lieu de devoir chercher la clé ou ouvrir l’application sur le téléphone intelligent, l’exécution sur l’écran de la montre devrait, probablement, se faire en moins de temps et moins d’effort !

Étudiants en formation mécanique automobile, que dites-vous de cette application ? 

Categories: Nouvelles de l'industrie automobile
Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière