Système d’échappement: comment assurer un diagnostic efficace pour les étudiants en mécanique auto

école de mécanique auto

Les systèmes d’échappement sont constitués d’une multitude de pièces servant à contrôler les émissions. La mécanique présente dans ces systèmes est composée de plusieurs pièces aussi dispendieuses les unes que les autres. Lorsqu’un échappement ne donne pas son plein rendement, un diagnostic est nécessaire, afin de détecter les fuites ou les éventuels problèmes qui peuvent affecter le fonctionnement d’un véhicule. Voici quelques points essentiels à savoir, afin de bien diagnostiquer le problème.

Une succession de pièces auto

Généralement, la majorité des systèmes d’échappement sont composés d’un ou plusieurs collecteurs, d’un tuyau flexible, d’un catalyseur, de plusieurs détecteurs d’O2 ou de sondes à oxygène, d’isolateurs, de joints d’étanchéité, de brides de fixation, de résonateurs et d’un silencieux. Ces pièces sont chacune placées l’une derrière l’autre en partant du moteur, jusqu’à la sortie d’échappement placée à l’arrière des véhicules.

Souvent en fonte, le collecteur incorpore parfois le catalyseur et est connecté au moteur au niveau du raccordement des orifices d’échappement  avec les connecteurs de flasques. Le collecteur permet de regrouper les gaz d’échappement de tous les cylindres vers une seule sortie. Enfin, il permet un mouvement normal du moteur, afin de prévenir les dommages au système d’échappement.

Composition du système antipollution

Lorsque les étudiants en formation en mécanique automobile travaillent sur le système antipollution, celui-ci est composé du catalyseur qui permet d’éliminer une grande partie des rejets nocifs en les transformant en eau et en gaz inoffensifs. Les sondes à oxygène sont placées avant et après le catalyseur afin de mesurer son fonctionnement.

Les joints d’étanchéité, les isolateurs et les brides de fixation servent à assurer l’étanchéité et la longévité du système d’échappement. Le résonateur sert quant à lui à assurer une bonne circulation des gaz tout en contrôlant le bruit. Enfin, le silencieux permet d’amortir le bruit du moteur selon le cheminement des gaz, le long du système d’échappement.

Détecter les symptômes

Lorsque les clients se plaignent de bruits sous le véhicule ou de mauvaises odeurs, il se peut qu’une fuite du système soit en cause. Une obstruction du catalyseur peut entraîner une perte de puissance. À noter que la durée de vie d’un catalyseur est d’environ 120 000 kilomètres.

Sur un système d’échappement, les pièces sont souvent irréparables. Pour ne pas risquer d’éventuels frais additionnels, le technicien en maintenance automobile qui travaille sur la réparation d’un échappement remplace les pièces endommagées.

Si l’industrie automobile vous passionne et que vous êtes à la recherche d’une école de mécanique au Canada pour faire carrière en mécanique, visitez notre site internet pour en savoir davantage sur notre programme.

Categories: Mécanique automobile
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière