Salon International de l’Auto de Montréal : les bons arguments pour ne pas manquer le rendez-vous

Pour sa 47ème édition, le Salon International de l’Automobile de Montréal a sorti le grand jeu.  Si les exhibitions automobiles demeurent une occasion privilégiée pour les constructeurs de vendre leurs produits, le Salon de Montréal a ouvert ses portes avec d’autres idées. En effet, plusieurs constructeurs ont opté pour la présentation de leurs innovations qui tendent de plus en plus vers les énergies vertes.

Étudiants en formation mécanique automobile, voici pour vous les raisons de ne pas manquer ce rendez-vous incontournable dans l’agenda international de l’industrie automobile.

Audi et Kia : des sensations « électriques »

Si la grande absente de la griffe Audi demeure l’A7 H-Tron, le constructeur allemand se rachète en exposant à Montréal son hybride électrique, à savoir l’A3 E-Tron. Prévue à la commercialisation en 2015, cette voiture électrique est capable d’assurer une autonomie de près de 900 kilomètres, moteurs électrique et thermique combinés. Un modèle à voir étudiants d’école mécanique automobile.

Pratiquement dans la même gamme, Kia annonce sa Kia Soul EV pour l’année en cours. Le point fort de cette déclinaison hybride est l’autonomie de 160 kilomètres du moteur électrique et une insonorisation remarquable de l’habitacle. Petit (ou grand) hic, les 30 000$ à débourser pour s’offrir la Soul peuvent rabattre bien des acheteurs vers d’autres choix équivalents et plus étoffés.

Toyota TS030 : la star des 24 heures du Mans

Source

Sans conteste, cette fusée est une des attractions les plus célèbres des 24 heures du Mans et du Salon de l’auto de Montréal. Les fans des courses d’endurance sont ravis de trouver ce compétiteur mythique de la Toyota Racing Team. La TS030 arbore un moteur V8 développant, tenez-vous bien, près de 600 chevaux lorsque jumelée au moteur électrique !

Coup de cœur : Bentley Continental GT

Véritable attraction de l’exposition, la Continental GT arborait un blanc ivoire captivant. Le kiosque de Bentley était bien étoffé, mais elle a volé la vedette, ne laissant personne indifférent. Conjuguant l’esthétique et la performance aux superlatifs les plus élogieux, la motorisation W-12 à double turbocompresseur développe 620 chevaux pour 822 Nm de torque. Il s’agit littéralement d’une turbine qui catapulte la carrosserie sur le bitume. À 326 km/h, la Continental GT est probablement la Bentley la plus rapide jamais construite jusqu’à présent. Même si ce modèle n’en est pas à sa première présentation (il a été dévoilé au Salon de Genève), l’engouement autour du véhicule a fait des envieux parmi les kiosques voisins !

Étudiants en cours de mécanique automobile, avez-vous prévu de visiter le Salon International de l’Automobile de Montréal ? 

Categories: Nouvelles de l'industrie automobile
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière