Préparation d’une estimation: ce qu’il faut savoir sur les directives et les procédures

Préparation d'une estimation ce qu'il faut savoir sur les directives et les procédures

Pour effectuer une estimation complète, les estimateurs doivent prendre en considération plusieurs éléments et respecter certains critères pour que les assurances puissent fonctionner sans embûche, et pour assurer les réparations dans les plus brefs délais. Si vous songez à vous lancer dans une carrière d’estimateur, voici un survol des directives et procédures que vous apprendrez à mettre en application pour préparer une estimation en bonne et due forme.

Priorité aux cas urgents

Parfois, l’estimateur peut être confronté à un nombre important de véhicules à inspecter. Il est de sa responsabilité de déterminer lui-même l’urgence des dossiers et contacter, si nécessaire, le client. En aucun cas, il ne peut rédiger ou approuver une estimation tant qu’il n’a pas jeté un coup d’œil aux dommages du véhicule avant qu’il ne soit réparé, à moins qu’une estimation ait été effectuée à distance dans le cadre d’une expertise.

L’estimation doit se faire en respectant une séquence logique, tout en étant détaillée et complète. Si vous envisagez de devenir conseiller en carrosserie, vous devrez ajouter, dans chaque dossier, des photos permettant de visualiser de façon claire les dommages et des commentaires pertinents, même pour les véhicules déclarés perte totale.

Le logiciel d’estimation

À chaque nouvelle estimation, la section administrative doit être dûment remplie pour que les informations relatives à l’assureur apparaissent à l’estimation. Aussi, le véhicule doit être clairement identifié dans le document (modèle, immatriculation, numéro d’identification, etc.). Enfin, l’estimateur doit toujours s’identifier et indiquer la date de son estimation.

Réparations et dommages

Au moment de l’inspection, une vérification de l’état du châssis est nécessaire. Pour chaque véhicule endommagé, l’objectif est de trouver la solution la plus économique pour le client et l’assureur. Le remplacement des pièces est l’option à privilégier, seulement si les réparations ont un coût trop conséquent.

Seuls les dommages visibles doivent se retrouver sur l’estimation. Les dommages antérieurs (peinture, égratignures, rouille, corrosion, carrosserie bosselée, coulisses, etc.) doivent être indiqués en ayant des photos justificatives à l’appui, lorsque ces derniers sont importants.

Informations à fournir au client et à l’assureur

Une fois le processus terminé, l’expert en estimation des réclamations doit, si nécessaire, expliquer les résultats de l’estimation. Il n’est en aucun cas possible de négocier avec les assurances (réparations, prix, travail à accomplir, etc.).

Enfin, l’estimateur a le devoir d’aviser les assurances si le véhicule est jugé trop dangereux ou si une pièce défectueuse a eu un impact sur les causes de l’accident.

Bien évidemment, de nombreux autres aspects de l’évaluation et de la réparation sont à considérer !

Vous souhaitez faire carrière dans l’industrie automobile en tant que conseiller en carrosserie? Cliquez sur l’onglet « Programmes » de notre site internet pour tout savoir sur notre formation et sur les perspectives de carrières au Québec.

Categories: Estimateur en dommages
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière