Passionnés de mécanique automobile, connaissez-vous Boostmi?

formation de mécanique automobile

Inspirée par le concept d’Uber, Boostmi est une nouvelle application permettant à chacun, d’agir en tant que dépanneur routier en échange d’une rémunération. L’application, pour le moment disponible sur Android propose dans un premier temps un service de recharge de batteries. Si le succès est au rendez-vous, Boostmi envisage de mettre en contact les utilisateurs pour intervenir en cas de panne d’essence ou de crevaison. Pour nos étudiants en école mécanique automobile, nous avons décidé de nous intéresser au fonctionnement de cette nouvelle application et aux répercussions qu’elle risque d’entraîner dans le secteur du dépannage.

Comment fonctionne Boostmi?

Le concept consiste à mettre en relation une personne en panne avec un dépanneur routier volontaire qui se trouve à proximité. Grâce à l’aide d’une carte interactive disponible sur l’application, le client est en mesure de voir la voiture de dépannage se diriger vers lui et de savoir dans combien de temps celle-ci arrivera. Une fois le dépannage effectué, la rémunération se fait en utilisant le même système qu’Uber. Facturé 25 $, le montant est débité sur le compte du client qui a préalablement enregistré ses données bancaires. 20$ reviennent au donneur de service et 5$ à Boostmi.

Un partenariat conclu avec les compagnies de Taxi

Selon le cofondateur de Boostmi, Francois Lambert, anciennement investisseur dans l’émission Dans l’œil du dragon, la nouvelle application devrait permettre de dépanner des milliers d’automobilistes à travers les grandes villes.

Boostmi a affirmé dernièrement s’être associée à des compagnies de taxi et compte déjà sur plus de 100 véhicules prêts à dépanner. Les chauffeurs qui offraient déjà le service pour un tarif de 20$ peuvent ainsi, trouver plus facilement les clients à dépanner grâce à l’application.

Une application contestée par CAA-Québec

Dans leur formation de mécanique, nos étudiants apprendront que le survoltage n’est pas toujours la meilleure solution lorsqu’une panne survient en hiver. CAA-Québec le rappelle aussi et affirme qu’il peut y avoir parfois un besoin mécanique que les utilisateurs de Boostmi n’ont pas les compétences d’offrir. De plus, selon la porte-parole du club automobile, les personnes volontaires qui ne sont pas formées correctement courent un risque, car les véhicules de nos jours sont électroniquement très équipés.

Des services variés

S’il est encore trop tôt pour dire que l’application est un succès, Boostmi prend malgré tout les devants et affirme qu’une fois son réseau bien établi, d’autres services s’ajouteront, par exemple le changement des pneus ou la livraison d’essence en cas de panne.

Étudiants en cours de mécanique automobile, que pensez-vous de cette nouvelle application? Est-elle une menace pour l’industrie?

Intéressé à suivre une formation automobile au Canada? Visitez le site Web de notre école de mécanique auto.

Categories: Nouvelles de L'école de l'Automobile
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière