Mercedes-Benz: un peu d’histoire

Un brevet déposé a suffi pour changer l’histoire et le visage de l’industrie automobile. En introduisant le premier moteur à combustion dans la structure des automobiles dès 1886, Karl Benz –un des fondateurs du constructeur allemand Mercedes-Benz- devient le pionnier d’une industrie qui voit le jour à la fin du XIXème siècle. Industriel visionnaire, l’héritage de Karl Benz est ancré dans l’histoire, l’UNESCO en a même reconnu l’impact historique et industriel. Pour vous, étudiants en formation mécanique automobile, pour marquer le 170 anniversaire de Karl Benz, voici les points importants de la biographie de cette icône de l’automobile, ainsi que trois bolides qui ont marqué l’histoire du constructeur et fait sa popularité à travers le monde.

Karl Benz, de la sidérurgie à l’industrie automobile

Avant de trouver sa vocation dans l’industrie automobile, Karl Benz a été un industriel de l’acier et de la fonderie, se spécialisant dans les outils de jardinage et les cadres de tricycle. Malgré des hauts et des bas en affaires, Karl est un passionné de génie mécanique qui a su avec brio utiliser ses études en mécanique dans le développement de ses inventions. L’un après l’autre, les moteurs à combustion se succèdent jusqu’à sa trouvaille qui changera l’histoire. Il est le père fondateur du démarreur à batterie et l’inspirateur de la boîte à vitesse telle que nous la connaissons aujourd’hui. En 1924, la fusion avec Paul Daimler aboutit à la création de la « firme à l’étoile » : Mercedes-Benz.

Mercedes 770K

La tristement célèbre W150, deuxième série des Mercedes 770K doit sa réputation à son association au régime Nazi. Voiture de luxe produite à la fin des années 1930 jusqu’en 1943, elle a longtemps été la voiture officielle d’Adolf Hitler et ses dignitaires. À l’époque, la mécanique de ce monstre était tout simplement avant-gardiste, le moteur à huit cylindres développe 230 chevaux avec une transmission à cinq rapports, atteignant une vitesse maximale de 230 Km/h. Hallucinant !  Pour l’anecdote, le musée de la Guerre à Ottawa détient une sublime prise de guerre ! Une des W150 d’Hitler !

Mercedes 300 SL Gullwing

Dès 1955, le roadster papillon surgit dès lors qu’on évoque Mercedes-Benz. Produit à 3000 unités, ce coupé-cabriolet pèse un peu plus d’une tonne et développe 215 chevaux grâce à son moteur I6, accompagné d’une transmission manuelle à quatre rapports. À la fin des années 1950, les moteurs à injection venaient de faire leur entrée et la Gullwing en était naturellement équipée.

Mercedes SLR McLaren 

Un engin comme on en voit peu, très peu même ! Ce boulet de canon de deux tonnes ne fait pas dans la demi-mesure. Avec son moteur V8 à 24 soupapes et 5.5 litres, le compteur affiche une vitesse maximale de 335 Km/h pour 625 chevaux. À moins de 2000 unités produites en sept ans d’existence, ce bolide demeure une prise pour les « happy few », surtout l’édition Stirling Moss !

Étudiants en cours de mécanique automobile de notre école mécanique automobile, quel modèle de Mercedes vous aimeriez voir dans cette liste des modèles qui ont marqué l’histoire du constructeur allemand ? 

Categories: Nouvelles de l'industrie automobile
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière