Les gagnants des prix AJAC volent la vedette au Salon de Toronto

Le dernier trimestre de l’année 2014 a été chargé en événements gravitant autour de l’industrie automobile. Plus précisément, les prix AJAC décernés par l’Association des Journalistes Automobile du Canada ont été le point culminant de la fin de l’année dernière et du début de l’année en cours.

Logiquement, les gagnants des prix AJAC prennent une part dominante dans toute l’actualité autour du Salon de l’Automobile de Toronto. Ces dernières bénéficient d’une couverture médiatique qui fait non seulement le bonheur des constructeurs primés, mais qui dresse un constat du marché automobile canadien en termes d’évolution technologique et aussi économique.

Étudiants en cours de mécanique automobile, voici le portrait de deux grands gagnants des prix AJAC qui volent la vedette au Salon de Toronto !

Voiture Canadienne de l’année : Subaru Legacy

Surprise, surprise ! La Legacy dame le pion aux cadors allemands Volkswagen et Mercedes. Mais à y regarder de plus près cette victoire est des plus logiques. En observant le pointage obtenu par Subaru, il s’avère que le constructeur a fait la différence là où ses rivaux ont été moins inspirés : l’aspect sécuritaire et le rapport qualité/prix.

D’un point de vue sécurité, la technologie dont est équipée la Legacy a passé des barèmes de notation élevés, notamment la batterie des tests de collision qui ont été plus satisfaisants que des rivaux comme Volvo ou encore Mercedes. Esthétiquement, le modèle de l’année 2015 est revisité et affiche une amélioration notable. Qu’il s’agisse de l’extérieur ou des éléments de conforts de l’habitacle, Subaru prouve que le pointage de 757.3 est largement mérité.

Pick-up de l’année : Ford F-150

Précédemment abordé dans un blogue de l’École de l’automobile, le Ford F-150 est le gagnant de la catégorie devant une triade de rivaux typiquement « locaux ». La nouveauté notoire réside dans la structure entièrement faite d’aluminium qui, selon le constructeur allège le camion de près de 700 livres ; cette « diète » est donc synonyme de gain de puissance et de vélocité dans une catégorie où ces deux valeurs sont très prisées.

Pari risqué ou gagnant, certains experts automobiles demeurent sceptiques quant à la réussite d’un véhicule à structure d’aluminium. Seul le temps donnera raison ou tort aux prévisions entourant le F-150. Quoi qu’il en soit, la réputation du camion de Ford sur le marché a lourdement pesé dans le décompte final. Pour ce qui est de la mécanique, rien d’étonnant pour le mastodonte, pour sa déclinaison à deux portes, une motorisation V6 à 3.5 litres développe 285 chevaux à haut régime. La traction arrière offre une capacité de remorquage de 5000 livres.

Étudiants en formation mécanique automobile quelles sont vos attentes pour les deux gagnants? Croyez-vous qu’ils réussiront à avoir un succès commercial à long terme ?   

Categories: Nouvelles de l'industrie automobile
Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière