Guide sur le fonctionnement d’un amortisseur pour conseiller aux services

mécanique automobile

Pour assurer la liaison constante entre le sol et la route tout en absorbant au mieux les inégalités sur le sol, les amortisseurs jouent un rôle essentiel pour le confort de conduite et la sécurité des automobilistes. Pour être en mesure de conseiller efficacement les propriétaires de véhicules sur le changement de leurs amortisseurs, le conseiller aux services doit être en mesure de comprendre leur fonctionnement. Voici ce qu’il faut savoir sur les amortisseurs et les règles à suivre pour évaluer leur état.

Le fonctionnement d’un amortisseur

Les amortisseurs contiennent un liquide hydraulique qui, au fil du temps perd en viscosité. En effet, pour chaque kilomètre parcouru, un amortisseur effectue entre 1700 et 1800 cycles de compression et d’extension. En plus de l’huile qui perd sa viscosité, les composantes externes comme les pistons et valves finissent à long terme, par s’user et perdre de leur rigidité structurelle. Lorsque l’huile gicle d’un moteur, sa capacité de projection diminue pour certaines pièces. Pour les amortisseurs, ce moment arrive généralement à tous les 80 000 kilomètres effectués.

Les dangers d’avoir des amortisseurs usés

Les amortisseurs vieillissent progressivement et il est souvent difficile pour les conducteurs de s’en rendre compte. Beaucoup d’automobilistes s’habituent au fil du temps, à une conduite plus souple, pourtant, un amortisseur usé crée un impact direct sur la tenue de route. En situation d’urgence, les amortisseurs usés peuvent amener à une perte de contrôle lorsqu’il est question de manœuvrer pour éviter une collision. De plus, le danger réside également lors des freinages d’urgence. En effet, les amortisseurs endommagés entraînent un freinage qui peut s’étendre sur une plus longue distance comparativement à un freinage avec des amortisseurs en bon état.

Quand changer les amortisseurs?

Si certains professionnels préfèrent remplacer les amortisseurs seulement lorsqu’ils trouvent des signes de dommages ou lorsqu’ils trouvent des pièces défectueuses, d’autres choisissent de les remplacer à des intervalles réguliers sachant que le liquide hydraulique ne fait plus effet au bout des 80 000 kilomètres.

Conscientiser le client

Le remplacement ou la permutation des pneus est une occasion à saisir pour le conseiller aux opérations afin de sensibiliser sa clientèle. En effet, quand un client investi dans des nouveaux pneus, celui-ci montre qu’il a l’intention de le garder pour plusieurs années. Il est donc important de le conscientiser à protéger son véhicule à long terme, en lui proposant des vérifications recommandées ou des nouvelles suspensions.

Évaluer l’état des suspensions

C’est pendant l’essai routier qu’il est possible pour les techniciens de détecter d’éventuelles problématiques, quand, par exemple le capot plonge au freinage ou quand la carrosserie penche en virage.

L’autre règle consiste à utiliser les intervalles d’entretien, que ce soit pendant les inspections, les vidanges d’huile ou lors des changements de pneus, en prenant le temps d’analyser de près, le dessous des véhicules afin de s’assurer que les amortisseurs ne présentent aucune anomalie.

Si l’industrie automobile vous passionne et que vous souhaitez devenir conseiller aux services automobile, découvrez notre page de programme en cliquant sur le lien précédent.

Categories: Conseiller aux opérations
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière