Fibre de carbone: à la découverte des techniques pour réparer un dommage

Automobile

Légère et résistante, la fibre de carbone est de plus en plus utilisée par l’industrie automobile. Lorsqu’un dommage survient sur ce type de carrosserie, il existe plusieurs façons de le réparer selon sa gravité. Quoi qu’il en soit, nous conseillons toujours de vérifier les recommandations du constructeur, puisque ce dernier pourrait préconiser des indications précises.

Si l’univers de l’automobile vous passionne et que vous êtes curieux d’en savoir davantage sur les techniques utilisées pour réparer une carrosserie en fibre de carbone, lisez ceci.

Analyse des dommages

Avant de déterminer la technique à privilégier, une identification de l’étendue des dommages est nécessaire. Cette première étape permet de vérifier si la fibre est tissée et s’il y a délaminage. L’opération se fait à l’aide d’un appareil à ultrason ou à résonance, qui permet également de voir comment les couches sont disposées.

Les techniques de réparation

  • La technique sous vide: Après avoir effectué le biseautage en respectant l’angle de chacune des couches sur une zone tissée endommagée, la technique sous vide consiste à coller et à sécher, suivant l’angle d’origine, chaque couche de fibre taillée sur mesure, de manière à ce qu’elle se superpose uniformément. Pour ce type de réparation, le temps d’application et de séchage à vide de la résine dépend de l’étendue des dommages. Pour bien informer le client sur les travaux et le temps nécessaire pour les accomplir, le conseiller en carrosserie doit prendre en compte ces éléments dans ses estimations.
  • La technique de collage: Le collage est privilégié pour les opérations qui nécessitent le remplacement d’une section déterminée par des joints, sauf si le constructeur laisse la possibilité de ne réparer que la partie endommagée.
  • Les techniques de rivetage et collage: Bien que cette dernière soit généralement effectuée en usine, certains constructeurs l’autorisent en atelier de carrosserie. Elle consiste à remplacer la fibre endommagée en faisant attention aux procédures de collage et de rivetage.
  • L’utilisation des composites et résines: La fibre de carbone non tissée peut se réparer en utilisant des composites conventionnels pour les matériaux de type SMC (Sheet Molding Compound). Les produits utilisés étant moins résistants, l’expert en estimation des réclamations a tout intérêt à choisir d’appliquer cette technique uniquement pour les garnitures.

    Enfin, la résine d’époxy est particulièrement efficace en raison de sa résistance et de sa propriété adhésive, mais elle est utilisable seulement si le manuel de réparation indique sa catégorie.

Quelle que soit la technique utilisée, les indications du constructeur doivent constamment être suivies. Si le dommage est trop important, un remplacement de la pièce peut s’imposer.

L’industrie automobile vous passionne et vous souhaitez intégrer une école de mécanique? Cliquez sur l’onglet « Programmes » de notre site internet pour tout savoir sur nos formations et sur les possibilités de carrières au Québec.

Categories: Estimateur en dommages
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière