Feu vert pour l’Asterion LPI 910-4 de Lamborghini

Source

L’ère des énergies renouvelables n’a laissé personne indifférent, y compris les constructeurs automobiles. Dans le segment des sportives grand luxe, très peu auraient parié sur un bolide performant sans être gourmand en carburant. Lamborghini a relevé le défi en donnant le jour à une foudre de guerre qui consomme nettement moins qu’une hybride comme la Ford Fusion. Aucun compromis sur les sensations de conduite et aucun sacrifice sur la performance, Lamborghini fait forte sensation sur plusieurs tableaux.

Pour vous, étudiants en cours mécanique automobile, voici plus de détails sur une nouvelle prouesse de Lamborghini !

Les superlatifs de la performance

Le nouveau-né de la marque au taureau affiche 913 chevaux-vapeur. Sous le capot, un moteur V10 à 5.2 litres est soutenu par trois moteurs électriques. L’équation du rendement sportif sur la base d’une cote de consommation extrêmement basse a été maintenue, en témoigne le ratio de 4.2 litres par tranche de 100 kilomètres. Effectivement, l’Asterion est aux antipodes des stéréotypes corrélant les performances sportives extrêmes aux cotes de consommation faramineuses.

Présenté au Salon de Paris en octobre dernier, le nouvel opus de Lamborghini a révélé ses secrets. L’Asterion se conduit en deux modes ; la conduite hybride repose sur une traction intégrale et une propulsion combinée entre le moteur V10 et ses adjoints électriques. Le taux d’émission de dioxyde de carbone CO2 est de 98g/km. C’est une grande avancée si on compare à 400g/km de plusieurs autres modèles de la même marque. Pour une pointe de vitesse atteignant 320 km/h, l’Asterion n’est pas très loin de l’Aventador même s’il y a une différence de 30 km/h en faveur de cette dernière. Quant à la conduite exclusivement électrique, l’autonomie de la batterie n’excède pas 50 km. C’est tout de même comparable aux voitures hybrides confirmées du marché, même si la perte de performance est significative. L’Asterion perd près de 60% de sa pointe de vitesse, et ne dépasse pas les 125km/h.

Une esthétique ancrée dans l’histoire de la marque

Dans le cas de l’Asterion, l’esthétique semble revêtir une importance particulière. Les lignes et courbes rendent hommage à la culture GT et rappellent avec insistance un modèle phare de Lamborghini durant les années 1960, la Miura, littéralement une licorne qui a été tirée à quelques 700 exemplaires. À l’intérieur, l’habitacle est également dessiné de façon à instaurer une ambiance GT dans le luxe habituel de la marque. Cela ne devrait surprendre personne, mais le prix de l’Asterion devrait facilement dépasser la barre des 500 000$. Loin du portefeuille de nos étudiants en formation mécanique automobile.

Clin d’œil aux mythes et légendes

Le nom de ce modèle est révélateur des intentions du constructeur italien. Lamborghini a délibérément choisi le nom « Asterion » en référence au roi mythique Astérios. Tout semble aller dans le sens où Lamborghini désirerait instaurer son bolide écolo dans les mythes fondateurs de la performance verte !

 

Étudiants d’école mécanique automobile, que pensez-vous de ce bolide et de ses performances ? 

Categories: Nouvelles de l'industrie automobile
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière