Faire face aux vagues de rappels : les défis à résoudre

en-quelques-annees-le-nombre-de-rappels-na-cesse-daugmenter-dans-lindustrie-automobile

En quelques années, le nombre de rappels n’a cessé d’augmenter dans l’industrie automobile. On se souvient tous des accélérateurs coincés chez GM, un problème qui a forcé le rappel de millions de véhicules. Ou encore, de l’énorme rappel de l’équipementier Takata lié au problème de coussins gonflables défectueux. Bien que les grands joueurs de l’industrie mettent tout en œuvre pour dévoiler au plus vite les problèmes de sécurité qui se retrouvent dans leurs produits, la quantité de personnes qui ne donne pas suite à ces avis est alarmante.

Voici ce qu’il faut savoir sur les causes de ce problème et les solutions possibles pour joindre efficacement les clients sujets à un rappel de leur véhicule.

Les difficultés pour joindre les propriétaires

Face à l’augmentation du nombre de rappels et au faible nombre de personnes qui y donnent suite, on peut se poser la question de savoir s’il existe un lien entre les deux. Malheureusement, il n’existe aucune statistique pour comparer les pourcentages d’automobilistes qui donnent suite aux avis émis cette année avec les années antérieuresependant, il est possible qu’une partie de cette situation soit liée à la complexité des systèmes et des nouvelles technologies qui équipent les nouveaux véhicules.

Avec un nombre important d’automobilistes qui ignore les rappels, le principal défi des concessionnaires, des constructeurs ou des conseillers aux opérations est de réussir à les contacter. Alors que les véhicules sont plus durables aujourd’hui, et que le parc automobile en Amérique du Nord vieillit du même coup, les véhicules passent par plusieurs propriétaires. Il devient alors difficile pour les professionnels de l’industrie de contacter les clients concernés par les rappels. Enfin, la protection des informations des consommateurs est également un obstacle majeur auquel il faut faire face.

Les solutions du gouvernement fédéral

Pour rejoindre davantage les personnes concernées par des rappels, le gouvernement fédéral a mis en place une banque de données accessible en ligne, avec tous les renseignements utiles sur les équipements défectueux des constructeurs. De plus, un nouveau projet de loi devrait voir le jour contenant des mesures pour renforcer la sécurité des conducteurs canadiens.

Ces mesures sont utiles pour la population, mais ne font pas en sorte que l’information arrive à destination des automobilistes visés. Les listes de clients de la SAAQ sont constamment mises à jour et pourraient faciliter la prise de contact avec les automobilistes concernés, mais l’organisme a pour obligation de conserver ses données privées. Des solutions devront rapidement être trouvées, étant donné l’augmentation du nombre de rappels.

Les solutions de demain

Si vous suivez ou pensez suivre une formation pour vous permettre d’accéder à une carrière dans l’industrie automobile, seuls vos fichiers clients vous permettront de contacter les personnes concernées par un rappel.  Dans les années à venir, il se pourrait que l’industrie automobile utilise les technologies de télécommunication pour communiquer plus facilement avec le client. Par exemple, un message pourrait être diffusé directement sur les véhicules équipés de systèmes connectés.

Vous souhaitez devenir conseiller aux services automobiles ?  Cliquez sur l’onglet «Programme» de notre site web pour découvrir le contenu de notre formation et les possibilités d’emplois au Québec.

Categories: Conseiller aux opérations
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière