Évaluation d’une réparation: ce que les aviseurs techniques doivent savoir

école de mécanique-aviseur technique

Un professionnel de l’industrie automobile effectue une évaluation sur une automobile

La réparation d’une automobile pour un client passe d’abord par l’élaboration d’une évaluation écrite, lorsque les travaux à effectuer dépassent la somme de 100 $. L’évaluation permet d’éclairer le consommateur sur le montant des travaux et l’engage aussi à payer la somme due une fois qu’il accepte les termes. Pour éviter tout litige entre un client et un atelier, certaines règles sont à prendre en considération lors de la production de l’évaluation. Voici ce qu’il faut savoir.

Les exceptions que l’aviseur technique doit prendre en compte

Comme mentionné précédemment, l’évaluation écrite n’est pas obligatoire lorsque la réparation ne dépasse pas les 100$ (pièces et main-d’œuvre comprises). Il existe cependant d’autres situations pour lesquelles les étudiants en cours aviseur technique n’auront pas à produire d’évaluation écrite, lorsqu’ils exerceront leur métier. L’évaluation n’est pas obligatoire lorsque les réparations sont complètement couvertes par une garantie ou lorsqu’un client ne souhaite tout simplement pas en recevoir. Dans ce cas-ci, pour que la renonciation soit valide, il est essentiel de demander au client de rédiger lui-même un document de renonciation signé de sa part.

Engagement des parties

Lorsque l’évaluation est acceptée de la part du consommateur, celle-ci implique de respecter scrupuleusement ce qui y est stipulé. L’atelier doit s’engager à effectuer les réparations pour le prix fixé puis le consommateur à l’obligation de payer ce même prix une fois la réparation effectuée. Il est important de savoir que peu importe le temps nécessaire pour effectuer la réparation, il faut garder le prix fixé, même si le temps pour y arriver dépasse celui prévu.

Si des réparations supplémentaires sont nécessaires, les professionnels ayant suivi une formation aviseur technique doivent s’assurer d’obtenir l’autorisation du client avant d’entreprendre le travail. Aucuns frais supplémentaires ne peuvent être exigé de la part de l’atelier.

Les frais d’évaluation

Lorsqu’un client décide de ne finalement pas effectuer les réparations nécessaires, l’atelier ne peut pas exiger de frais en cas de dommages accidentels causés lors du diagnostic. Le véhicule doit être rendu dans l’état dans lequel le client l’a confié.

Bien que l’évaluation soit généralement gratuite, il est possible de la facturer, mais seulement si le client est informé du montant exact qu’il doit payer, et ce avant que l’évaluation soit effectuée. Le coût de l’évaluation doit inclure, selon la situation, le coût du remontage, le coût des éléments nécessaires pour remplacer les pièces ou le coût du matériel non réutilisable.

Dans le cas ou une évaluation est validée par un client, celui-ci est en droit d’exercer un recours en cas de surfacturation.

Si l’industrie automobile vous passionne et que vous souhaitez faire carrière comme aviseur technique, visiter notre site Internet pour en savoir davantage sur notre programme.

Categories: Aviseur technique
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière