Étudiants de l’École de Mécanique Automobile, découvrez le robo-taxi

Formation de mécanique automobile

Il semblerait que l’industrie du taxi a du souci à se faire quant à sa pérennité. En effet, si certains politiciens, comme le maire de Montréal entendent réglementer Uber pour aider les chauffeurs de taxi avec un plan d’action de modernisation, on se demande comment ils vont faire pour soutenir les taxis traditionnels lorsque les robo-taxis seront en circulation. Selon le patron de Renault-Nissan, d’ici 20 ans, l’industrie du taxi ne sera plus qu’un lointain souvenir.

Étudiants en école de mécanique automobile, découvrons ensemble, l’évolution et l’impact à long terme des robo-taxis.

Une évolution rapide

Ces dernières années, le développement des voitures autonomes s’est considérablement accéléré. Que ce soit avec Google, Audi, Mercedes ou bien même Ford, les constructeurs automobiles sont nombreux à posséder des prototypes avancés de véhicule sans chauffeur. Les premières voitures pourraient même circuler dès l’année prochaine. Pour le moment, seuls les autorités, les règlements, les compagnies d’assurances et l’acceptation du public retardent le processus de mise en marché.

Lorsque les voitures autonomes seront disponibles à tous, les entreprises de services n’hésiteront pas à les utiliser en tant que robo-taxis pour concurrencer les taxis traditionnels et même Uber. D’ailleurs un accord a même été signé entre Google et le maire de New York pour que 5000 robo-taxis soient mis en circulation dès 2016 dans les rues de Manhattan. Il semblerait que ce ne soit qu’un début car,  selon le président de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, d’ici 20 ans, il n’y aura plus de taxis conventionnels. À cette allure, nos étudiants en cours de mécanique automobile devront adapter leur savoir-faire plus vite que prévu pour assurer l’entretien de ce genre de véhicule.

Pourquoi un robo-taxi?

Tout d’abord, les robot-taxis ne seront pas plus chers que les taxis traditionnels car, en règle générale, la moitié du coût d’un trajet revient au chauffeur. Grâce à cette économie, cela permettra aux entreprises de compenser les coûts plus élevés à l’achat des robot-taxis. De plus, grâce à leur système, les robo-taxis seront plus performants car ils pourront être envoyés en fonction du nombre de passagers. Par exemple, pour les personnes voyageant seules, une plus petite voiture avec un prix moins élevé pourra être déployée. Concernant les émissions de gaz à effet de serre, leur diminution dépendra de la source d’électricité consommée par les robo-taxis. En effet, si l’électricité est produite sans l’utilisation de gaz naturel ou de pétrole, la réduction potentielle pourra atteindre les 100%. Pour le moment, avec les sources, les réductions des émissions ne sont que de 55%.

Dans une vidéo publiée en anglais, un présentateur explique les avantages et les inconvénients des robo-taxis. S’ils représentent de nombreux avantages pour les utilisateurs et pour l’environnement, il est important, selon-lui, de trouver des solutions de transition pour tous les emplois qui seront supprimés.


Avec les besoins qui évoluent, les entreprises de taxi n’auront pas le choix de s’adapter pour ne pas disparaître. Cependant, en voyant la réaction des chauffeurs de taxi face à l’arrivée d’Uber, les gouvernements auront beaucoup de défis à relever pour trouver un terrain d’entente.

Étudiants en formation de mécanique automobile, que pensez-vous des robo-taxis et de leur impact?  Quel impact ce type de technologie pourrait avoir sur vos responsabilités?

Categories: Nouvelles de l'industrie automobile
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière