Le courant passe entre le Québec et le Vermont : annonce de la mise en place d’un corridor de bornes de recharge entre Montréal et Burlington

Voilà une nouvelle qui a de quoi réjouir les propriétaires de voitures électriques et les jeunes étudiants d’école mécanique automobile qui aiment passer leurs vacances dans le Vermont. Le Québec et le Vermont s’associent dans un partenariat visant à créer un corridor de bornes de recharge entre Montréal et Burlington. L’annonce a été faite par la première ministre Pauline Marois et le gouverneur Peter Shumlin.

Source : www.gaiapresse.ca

La mise en place de cette infrastructure de recharge complète est le premier segment d’un réseau que le Québec compte mettre en place en collaboration avec les provinces et états voisins. Une infrastructure qui promet de rendre la vie beaucoup plus facile aux conducteurs de voitures électriques. Mais, encore plus important, un bon pas en avant pour faciliter l’élargissement du parc automobile de ce type de véhicules. Que l’estimateur de dommage automobile se le tienne pour dit, les voitures électriques vont prendre de plus en plus de place sur les routes au pays.

Un corridor de 31 bornes

Les étudiants en formation de mécanique automobile au Québec connaissent bien le circuit déployé par Hydro-Québec. Le nouveau corridor entre Montréal et Burlington s’intègrera au circuit déjà existant de la région de Montréal, de même qu’à celui du Vermont, Drive Electric Vermont. Le corridor nord-sud sera long de plus de 160 kilomètres. Les conducteurs auront accès à 31 bornes pour recharger leur véhicule.

Les bornes de recharge seront disponibles dès l’automne 2013. Rapide? Pas assez, selon certains. Nous devrons attendre un peu plus pour un circuit du même type qui permettra aux propriétaires de VE de se déplacer plus facilement entre Montréal et les métropoles canadiennes voisines, Ottawa et Toronto.

Source : www.otosaigon.com

Bien que Tesla ait annoncé la mise en place prochaine de deux bornes entre Montréal et la ville reine, les automobilistes attendent toujours une nouvelle sur l’installation d’une infrastructure plus complète facilitant le long voyage de 542 km. À bien y réfléchir, avec la place grandissante que les voitures électriques se taillent sur le marché automobile et que les constructeurs automobiles leur accordent dans leurs gammes, il est à parier que l’innovation fera en sorte que deux bornes soient suffisantes entre Montréal et Toronto. En fait, les étudiants d’école mécanique automobile savent que les voitures électriques ont une autonomie qui leur permet de franchir d’année en année de plus longues distances. La Tesla S, voiture verte de l’année n’a besoin que d’une borne pour se rendre à Toronto, grâce à une autonomie de 370 à 480 km selon les modèles.

Source : www.cnews.ru

Que dites-vous de cette annonce, est-ce qu’elle va stimuler les ventes de voitures électriques? 

Categories: Nouvelles de l'industrie automobile
Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière