Ce qu’il faut savoir sur la Loi sur la protection du consommateur pour les conseillers aux opérations

école de mécanique automobile

La Loi de protection du consommateur a pour objectif d’éviter les litiges entre les commerçants et les consommateurs. Elle est composée d’un ensemble de règlements qui obligent les commerçants à respecter plusieurs normes en matière de publicité, de garantie, ou encore de mise par écrit des contrats. Lorsqu’il est question d’effectuer une réparation automobile, plusieurs éléments sont à prendre en considération avant, pendant et après le travail à effectuer. Voici ce qu’il faut savoir.

Avant une réparation

Selon la Loi sur la protection du consommateur, tout travail effectué sur une automobile dont le coût total, (comprenant le prix des pièces et le coût de la main d’œuvre) excède 50$ est considéré comme étant une réparation.

Lorsqu’un client entre dans un atelier et souhaite avoir des informations de la part d’un conseiller aux opérations, celui-ci doit être en mesure de pouvoir prendre connaissance des principales dispositions que contient la loi. Ces informations doivent être affichées à la vue de tous et doivent inclure les principales obligations que la loi impose à l’atelier :

  • Offrir une évaluation écrite pour toutes les réparations supérieures à 100$ ;
  • Offrir une facture ayant les détails de la réparation ;
  • Rendre les pièces remplacées si le client en fait la demande lorsqu’il a donné l’autorisation d’effectuer la réparation ;
  • Renseigner le client sur la garantie légale devant être accordée sur la réparation ;
  • Inscrire le tarif horaire de l’atelier à la vue de tous pour plus de transparence entre l’atelier et le client.

Pendant la réparation

Bien que certains clients prennent le temps de se renseigner sur les réparations et les coûts, bon nombre d’automobilistes n’y connaissent pas grand-chose en matière mécanique. Les étudiants qui suivent une formation pour devenir conseiller aux services automobiles auront la responsabilité d’offrir un service de qualité et de facturer les réparations à leur juste coût.

Les ateliers qui profitent de l’ignorance de certains clients en ajoutant des réparations inutiles ne font que nuire a la crédibilité de l’industrie. Faire preuve d’honnêteté et de transparence est une stratégie gagnante à long terme.

Après une réparation

Une fois que l’atelier a effectué une réparation, le client a le droit d’obtenir une facture qui contient les coordonnées des deux parties ainsi que les informations sur le véhicule, de même que toutes les informations sur les réparations effectuées, les pièces changées, le prix, la garantie et les droits exigibles en vertu d’une loi fédérale ou provinciale.

Enfin, en cas de litige, les ateliers sont en mesure de retenir l’automobile du client jusqu’au paiement de la facture, sauf s’ils n’ont pas fourni une évaluation avant d’effectuer la réparation, si le prix de la réparation est supérieur au prix de l’évaluation et que le client paie seulement le prix de l’évaluation, et enfin, si le prix de la réparation est supérieur à celui convenu lors d’un changement autorisé de l’évaluation et que le client paie le prix convenu.

Si vous êtes à la recherche d’une formation pour faire carrière dans l’industrie automobile, visitez notre site Internet pour découvrir nos programmes en mécanique.

Categories: Conseiller aux opérations, Nouvelles de l'industrie automobile
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière