Ce que les étudiants en estimation des réclamations doivent savoir sur les techniques de soudure

devenir-conseiller-en-carrosserie

Si la technique de soudure au gaz à l’acétylène a été, pendant longtemps, la meilleure option pour réparer les carrosseries, elle est aujourd’hui de moins en moins utilisée. Au fil des ans, de nouvelles techniques bien distinctes qui répondent aux exigences des différentes marques et qui permettent d’assembler les matériaux les plus récents sont apparues. Si vous suivez ou pensez suivre une formation pour devenir conseiller en carrosserie, voici quelques-uns des procédés les plus répandus, qui vous permettront d’élargir vos connaissances, sur les techniques d’assemblage des carrosseries.

Le soudage MIG par brasure

Le procédé de soudage MIG (Metal inert gas) par brasure est de plus en plus utilisé dans l’industrie automobile, notamment à cause de son faible effet thermique sur les aciers les plus résistants. La technique de soudure MIG par brasure est particulièrement efficace pour souder des pièces structurelles dont les orifices sont simples ou doubles, grâce à leur surface d’adhésion. Cependant, certains constructeurs, comme Ford, limitent le brasage aux pièces de garniture.

Le soudage par points de résistance

La soudure par point est souvent utilisée dans l’industrie automobile, car son faible effet thermique et la localisation précise du point de soudure, entre les électrodes sous pression, permettent de limiter les déformations. De nombreux constructeurs recommandent cette technique. Cependant, celle-ci ne doit pas être utilisée lorsque l’acier a déjà été comprimé et chauffé au moment de l’assemblage en usine.

Lorsqu’un expert en estimation de réclamation juge qu’il est nécessaire de remplacer un panneau extérieur, il est important de savoir que certains constructeurs recommandent cependant d’effectuer la soudure au même endroit que le joint composé de trois couches d’acier.

Le procédé de collage/rivetage et soudage

Le conseiller en carrosserie qui évalue les dommages doit aujourd’hui prendre en considération l’apparition des nouveaux matériaux comme l’aluminium, le magnésium, ou encore les nouveaux aciers à haute densité. Les carrossiers ont également dû s’adapter. Ainsi, pour l’assemblage de l’aluminium sur de l’acier à haute densité, c’est le procédé de collage et de rivetage qui est privilégié.

Ce procédé nécessite de jumeler dans la même opération collage et soudage par point de résistance. Le soudage par points doublé de collage n’est, quant à lui,  pas recommandé par tous les constructeurs.

Le procédé de collage et rivage

Certains constructeurs exigent aujourd’hui que l’assemblage des éléments originellement soudés par point de résistance ne s’effectue uniquement que par rivage et collage. Ce procédé permet de réduire la corrosion et protège les aciers de la chaleur. Des constructeurs de véhicules haut de gamme, comme BMW, exigent que les rivets et les adhésifs utilisés  portent un sceau ou affichent une autorisation.

Vous avez la passion des belles mécaniques et vous souhaitez faire carrière dans l’industrie automobile ? Visitez la page « Programmes  » de notre site web pour découvrir nos formations ainsi que les possibilités de carrière.

Categories: Estimateur en dommages
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière