Carrière d’avenir : Aviseur technique

C’est bien connu, la population québécoise est vieillissante. Au cours de la prochaine décennie, bon nombre de travailleurs iront à la retraite et un manque important de main-d’œuvre se fera sentir dans plusieurs domaines, incluant celui de l’automobile. Alors que cette pénurie de travailleurs se pointe le bout du nez, il est clair que l’industrie automobile locale aurait grandement besoin d’une nouvelle vague de jeunes professionnels dotés d’une formation en mécanique automobile.

Faisant plus particulièrement face à cette pénurie, le métier de conseiller technique ou aviseur technique souffrira très prochainement d’un cruel manque de main-d’œuvre… mais heureusement, qui dit manque de main-d’œuvre dit aussi possibilités d’emploi!

Type d’employeurs

En effet, des opportunités d’emplois s’ouvriront un peu partout où l’on retrouve des conseillers techniques, soit chez des concessionnaires automobiles, des ateliers de réparation générale, des ateliers de carrosserie, des chaines de magasins de détail, des commerces de véhicules légers usagés, des centres d’estimation de véhicules et bien plus.

Source

On peut décrire le conseiller technique comme étant le lien intelligent entre le client et le mécanicien automobile. Car a priori, un conseiller technique se doit d’être à l’écoute de son client, de comprendre ses besoins et demandes. Puisque la grande majorité des conducteurs n’a pas nécessairement de bonnes connaissances en mécanique automobile, le conseiller se doit absolument d’être compréhensif et de fournir des explications, des conseils et des réponses à son client afin que celui-ci se sente en confiance. Ultimement, l’aviseur technique doit s’assurer que toutes les réparations requises sur le véhicule de son client soient effectuées. Cela requiert une connaissance accrue de la mécanique automobile, ainsi qu’une forme de communication et de complicité exemplaire avec le mécanicien.

De plus, un conseiller technique doit être en mesure de fournir un service après-vente et de prévention hors pair, ainsi que de gérer les nombreux rendez-vous et paiements avec ses clients.

Le rôle d’un conseiller technique est donc primordial afin d’éviter des problèmes de communication entre le client et le technicien, d’où l’importance d’offrir de bons cours aviseur technique. D’ailleurs, une bonne formation offrira une balance idéale entre la théorie et la pratique, ce qui permettra à l’étudiant de (1) bien comprendre les tâches qu’il aura à accomplir en tant que conseiller technique (2) de bien communiquer avec le client (3) de lui donner les compétences requises à savoir comment travailler avec les outils et programmes nécessaires et (4) de lui donner les connaissances techniques par rapport aux systèmes automobiles.

Suivre une telle formation dans un domaine où la demande de main d’œuvre s’avère si élevée offre une perspective carrière intéressante, surtout qu’un conseiller technique d’expérience peut toucher un salaire allant jusqu’à 45 000 $.

Il ne faut pas oublier que le métier de conseiller technique n’est pas le seul faisant face à une pénurie dans le domaine de l’automobile. Il est donc à prévoir que l’École de mécanique automobile accueillera au cours des prochains mois de plus en plus de jeunes passionnés de voitures.

Categories: Nouvelles de l'industrie automobile
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière