Atelier de carrosserie: les précautions à prendre pour éviter les ralentissements de flux

Les opérations liées à la réparation et à la finition des carrosseries sont toujours délicates.

Les opérations liées à la réparation  et à la finition des carrosseries sont toujours délicates. Parce qu’elles sont purement esthétiques et que le client perçoit parfois les choses différemment, les réparations de carrosseries nécessitent une attention particulière afin d’éviter toute retouche supplémentaire et tout risque de ralentissement des opérations. Les carrossiers et les conseillers aux opérations doivent donc pour cela, travailler en étroite collaboration et communiquer de manière efficace avec leurs clients.

Si vous travaillez dans le secteur de l’automobile ou que vous songez à l’intégrer, voici quelques procédures à suivre pour éviter les ralentissements de flux dans les ateliers de carrosserie.

Avant d’effectuer les travaux

Bien souvent, les clients réagissent aux aspects qui frappent en premier, dont celui de l’agencement. Avant de commencer les travaux, il est donc essentiel de bien communiquer avec eux sur les aspects liés à la colorimétrie. Cela permet ainsi de réduire les risques de retouche additionnelle et du même coup, de ralentissement des flux.

Une inspection du véhicule en présence du client et du conseiller aux opérations est également nécessaire pour qu’ils puissent ensemble, convenir de ce qui doit être réparé. Il en va de même pour les éléments qui parfois peuvent irriter (contraste entre finition et peinture d’origine).

Consentement des deux parties

Si des différences marquantes entre la finition et la peinture d’origine sont à prévoir, il est essentiel, pendant les réparations, de relancer le client afin de s’assurer que ce dernier tient encore à ce que ne soit pas repeinte la partie défraîchie.

La meilleure solution est de tracer ce qui est à réparer et de déterminer les éléments à ne pas toucher. Que vous soyez ou que vous songez à devenir conseiller aux services automobiles, vous devrez de surcroît, vous assurer que le véhicule ne passe pas d’un département à l’autre sans effectuer une vérification supplémentaire. Chaque étape du processus de réparation (finition, peinture, remontage, nettoyage), nécessite également une inspection afin de détecter les éventuels oublis ou imperfections.

Les éléments à ne pas oublier

Parfois, certaines pièces sont oubliées, soit en raison de leur petite taille ou de leur nature. Il s’agit bien souvent de pièces à peindre séparément, petites parties en métal, ou encore du pare-gravier. Lors des périodes entre les saisons, on oublie parfois l’utilisation du diluant et du vernis appropriés, ce qui oblige l’application d’un diluant ou d’un durcisseur différent qui doit être appliqué plus tard.

En vous assurant de vérifier tous ces aspects et en communiquant de manière claire sur les procédures auprès de vos clients, vous limiterez davantage les risques de retouche supplémentaire et de ralentissement des flux.

Le monde de l’automobile vous passionne et vous souhaitez faire carrière dans l’industrie automobile ? Cliquez sur l’onglet « Programmes » de notre site internet pour en savoir davantage sur notre formation, les possibilités de carrières et notre processus d’admission.

Categories: Conseiller aux opérations
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière