À la découverte de la voiture électrique Solo pour les étudiants en école de mécanique automobile

formation en mecanique

Le mois dernier, l’entreprise canadienne Electra Meccanica a créé un engouement médiatique en annonçant le lancement de sa toute première voiture électrique : la Solo. Malheureusement, celle-ci ne pourra pas circuler sur les routes du Québec  pour le moment, car elle ne dispose pas des accréditations nécessaires délivrées par le ministre des Transports fédéral. En attendant son éventuelle commercialisation, voici ce qu’il faut savoir sur ce monoplace à trois roues pas comme les autres.

Conçu pour les déplacements urbains

Avec sa configuration monospace et ses trois roues, la Solo est particulièrement pratique pour se déplacer en milieu urbain. En effet, avec sa longueur de seulement 3.1 mètres, la petite électrique peut facilement se faufiler et se garer dans les endroits difficiles d’accès.  Équipée d’une batterie à lithium-ion de 8.64 kWh, la Solo posséderait une autonomie de 160 kilomètres,  une vitesse maximale de 130 km/h et une puissance de 140 livres-pieds de couple.

La Solo est rechargeable entre 3 et 6 heures selon le type de borne utilisé (110 ou 220 voltes). Ses trois roues sont en aluminium d’une dimension de 15 pouces, toutes équipées de freins à disques.

Si vous êtes un étudiant en école de mécanique curieux de découvrir un aperçu de la Solo, jetez un coup d’œil à la vidéo ci-dessous.

Outre sa mécanique, le petit bolide est équipé d’un système de chauffage et de climatisation, de vitres électriques, d’une caméra de recul, et d’une radio avec connectivité Bluetooth.

Plusieurs obstacles à la commercialisation

Il reste encore bien du chemin avant que nos étudiants en cours de mécanique puissent la voir sur les routes du Québec. En effet, celle-ci doit d’abord obtenir un droit de circulation de Transport Canada puis valider les étapes d’accréditation de la Société de l’Assurance Automobile du Québec (SAAQ).

Plusieurs éléments sont à déterminer comme à savoir s’il s’agit d’un vélomoteur ou d’une voiture ou si une formation est nécessaire pour piloter l’engin. Dans le cas où le véhicule ne serait pas considéré comme une voiture, les acheteurs potentiels ne pourraient pas bénéficier de la prime de 8 000$ offerte aux nouveaux propriétaires de véhicules électriques.

Selon les dernières informations, seule la conception d’un prototype a été confirmée. Bien que l’on soit loin d’arriver à l’étape de production,  le constructeur accepte tout de même les réservations pour sa petite voiture dont le prix de base est de 19 888$.

Si l’industrie automobile vous passionne et que vous souhaitez suivre une formation automobile au Canada pour accéder au métier de vos rêves, visitez notre site Internet pour en savoir davantage sur nos programmes.

Categories: Nouvelles de L'école de l'Automobile
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière