2018 Paré pour le décollage de l’Aeromobil !

Dans un futur proche, très proche même, l’industrie automobile assistera certainement à un bond historique. Il s’agit littéralement d’une métamorphose de la mécanique à quatre roues, puisque la voiture sera bientôt dotée d’ailes ! Cette « mutation » qui a longtemps inspiré des dessins animés comme les « Jetsons » ou encore des films de science-fiction comme « Le Cinquième Élément » a des chances de se réaliser en 2018. Dans trois ans, la scène automobile devrait donc voir des « couloirs » aériens pour la circulation des voitures volantes.

Étudiants en cours de mécanique automobile, découvrons ensemble ce projet ambitieux et qui devrait révolutionner l’industrie automobile s’il venait à se réaliser !

Genèse de l’Aeromobil

Aeromobil, compagnie Slovaque a longtemps caressé le rêve de créer une voiture volante –ou un avion qui roule, pour les sarcastiques-. Depuis  1990, le concept a été développé à travers plusieurs étapes dont les modèles 2.5 et 3.0 sont les plus aboutis jusqu’à présent. Présenté à Montréal en 2013 et peaufiné à Jeddah en Arabie Saoudite en 2015, l’OVNI promet d’être opérationnel d’ici trois ans. Pour les amateurs d’excentricités et d’automobiles exotiques, les premières déclinaisons commerciales devraient être à portée des plus fortunés. Bref, les chances de retrouver un de ces bolides dans le stationnement de notre école mécanique automobile sont très faibles.

L’Aeromobil doit sa popularité croissante au cofondateur de la compagnie, Juraj Vaculik.  L’homme d’affaires et véritable génie de la publicité a entouré son projet d’une campagne publicitaire qui lui a valu un intérêt grandissant dans l’industrie. En ayant réussi à présenter son concept à Toulouse en France (ville abritant la célèbre école d’ingénierie aéronautique, « SupAero », qui  n’est peut-être pas un simple hasard) et à Montréal, il a stratégiquement plaidé pour la cause du son projet !

Spécifications de la voiture volante

À ce stade, le modèle 3.0 est équipé d’un moteur Rotax 912. Ce dernier est un habituel des avions légers, l’Aeromobil demeure conservatrice sur le plan de la technologie de propulsion. Avec ses ailes rétractables, le concept peut théoriquement dépasser les 200km/h en vol. Selon les mêmes données du constructeur, la vitesse maximale sur route ne dépasse pas 160km/h, ce qui peut être expliqué par son aérodynamisme peu conventionnel. Avec une autonomie de 700 kilomètres, il faut tout de même compter une consommation de quelque 81 litres/km au sol et pas moins de 150 litres par heure de vol. La structure en acier est revêtue de carbone, et l’habitacle –ou cockpit- offre la possibilité d’embarquer deux passagers. En matière de l’esthétique, nous avons droit à un hybride entre la voiture et l’avion. Ses allures futuristes ont un charisme indéniable ; et les ailes rallongées rappellent légèrement les formes des avions planeurs !

Étudiants en formation de mécanique automobile, que pensez-vous de la viabilité de ce projet ? Est-ce une innovation qui pourrait révolutionner l’automobile, ou est-ce destiné à être une pièce de collection ? 

Categories: Nouvelles de l'industrie automobile
Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Archives par Mois:

Archives par Sujet:

Commencez votre nouvelle carrière